______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Infos/News 2019
Infos/News 2018
Infos/News 2017
Infos/News 2016
Infos/News 2015
Infos/News 2014
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Infos/News 2013

Cliquez sur les photos pour les agrandir !

Vallée d'Abondance: 19 nouvelles victimes de fausses locations sur le web

30/12/2013
Dans notre édition d'hier, nous avons relaté deux escroqueries aux fausses locations de chalets sur internet à Abondance et La Chapelle d'Abondance, ayant touché 17 personnes.
Et hier matin, les gendarmes de la brigade autonome d'Abondance et ceux du poste saisonnier de Châtel ont pris deux nouvelles plaintes.
1 500 euros d'arrhes pour 10 % de réduction.
Dans le premier cas, il s'agit d'un couple de Suisses, originaires de Genève, qui avait loué un chalet à la Ville du Nant à La Chapelle d'Abondance. Ils avaient versé 1 500 € d'arrhes, le propriétaire leur ayant fait savoir qu'avec ces conditions, il leur accordait 10 % de réduction. N'entendant plus parler de la location, ils ont alors repris contact avec l'annonceur sur le site internet “abritel.fr”. Le soi-disant propriétaire leur a déclaré qu'il allait les rembourser car le chalet… avait pris feu.
Ayant trouvé cela étrange, ils ont alors téléphoné à l'office de tourisme pour savoir s'il y avait eu un incendie de chalet récemment. Devant la réponse négative, ils ont compris qu'ils avaient affaire à une arnaque. Ils se sont malgré tout déplacés à La Chapelle d'Abondance et n'ont pas trouvé le chalet en question. Ils ont donc regagné leur domicile à Genève…
Quant aux gendarmes du poste saisonnier de Châtel, ils ont enregistré la plainte d'une famille venant du Sud de la France.
Un chalet fantôme...
Celle-ci avait, via le site “leboncoin”, trouvé une location de chalet à la Ville du Nant de La Chapelle d'Abondance. Ils avaient versé 800 € d'arrhes pour un... chalet fantôme.
Les 14 personnes qui s'étaient déplacées pour cette semaine de festivités de fin d'année ont donc quitté la Vallée d'Abondance pour rentrer chez elles…
Dans ces quatre escroqueries, 36 personnes ont été dupées. Les professionnels du tourisme incitent les vacanciers à se rapprocher des offices de tourisme et agences agréées sur les stations pour éviter ce type de mésaventure.

25 bougies pour l'Association des Résidents

27/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageVendredi soir, au cours de son assemblée générale annuelle, l'Association des Résidents a célébré son 25ème anniversaire devant plus de 120 personnes, en compagnie des élus et des représentants des services touristiques de la station.
Le maire Nicolas RUBIN a félicité les différents acteurs de cette amicale forte de près de 500 adhérents. Il a aussi répondu aux questions des uns et des autres, comme les représentants de la société des remontées mécaniques et de Châtel Tourisme.
Les applaudissements du public à l'égard de chaque intervenant témoignent d'une relation de qualité entre les partenaires de la station.
Cliquez pour agrandir l'image

Vallée d'Abondance - Un nouvel engin de déneigement puissant

23/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe véhicule de remplacement du “mini-crabe”, un “Alpicrabe”, un engin de 400 chevaux, d'une envergure de huit mètres et doté d'une boîte de vitesses automatique, a permis de déneiger les deux moitiés de route en même temps vendredi au col de Morgins, recouvert par une quinzaine de centimètres de neige.
« On peut prendre la neige d'un côté de la route pour la mettre dans le talus opposé », explique le conducteur de l'engin, qui rappelle que « la plupart du temps, il y a la roche d'un côté ». Ce qui facilite donc le travail.
C'est à 3h30 du matin que six personnes étaient opérationnelles ce jour-là entre Morgins, Corbier et Bioge, déclenchées par le contremaître, sur la route dès 3 heures du matin et qui enclenche les équipes selon les besoins et les conditions atmosphériques.
Le duo des conducteurs d'engins, Sébastien et André, employé à l'année par l'entreprise LEC de Châtel, en contrat avec le service des routes, assure, à la sortie du garage du lac de Vonnes, la montée au col de Morgins, la descente de la forêt du Saix jusqu'au rond-point de La Chapelle d'Abondance, la montée vers Châtel, puis vers le Linga et la descente vers le stade du Saix, avant de prendre la direction de Pré la Joux et de recommencer, selon les besoins.
Le second conducteur, placé à l'arrière, manœuvre les ailerons de côté. Il est installé sur un siège à coulisses qui lui permet de se déplacer aussi bien à droite qu'à gauche.

Les personnels à la découverte du centre technique municipal de Châtel

19/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageC'est sous la conduite de Philippe CHEYSSON, architecte maître d'œuvre accompagné de Didier BOCHASSON et Antoine POPOT, chargé du suivi du chantier, que s'est déroulée lundi la visite de l'actuel chantier du centre technique municipal.
Aux élus s'étaient joints les personnels des différents corps de métiers techniques et administratifs. Les réactions des futurs occupants évoluaient au fur et à mesure où ils avançaient dans les lieux. Pour François TOCHET, le “mécano” depuis une trentaine d'années, c'est grandiose: « On va travailler dans de bonnes conditions, il faut voir comment on travaillait avant, il n'y avait rien; on a modernisé, c'était des garages pour stocker du matériel… » Pour Pascal BENAND, l'un des plus anciens chauffeurs (1981) « c'est merveilleux, c'est tout centralisé ! Tous les véhicules seront à l'abri le soir, c'est le plus important, car ils étaient dehors et lorsque l'on partait pour déneiger dans la nuit, les pare-brise étaient gelés ! On devait faire des acrobaties pour les déglacer… Le gasoil était aussi gelé et maintenant tout sera à l'abri, c'est un mieux ».
« C'est fabuleux pour nous, en gain de temps, en réactivité, constate Bruno HERMAN, directeur des services techniques, on a tout sur place et tout le monde au même endroit, on n'ira pas chercher une bricole sur un site et une autre ailleurs; aucune perte de temps ».
Clément BOUTEILLER, le dernier arrivé à la commune, début décembre, est menuisier couvreur. Il arrive du Doubs et rejoint l'atelier menuiserie. Il confie: « Ce sont de beaux bâtiments. Avec nos matériels existants et ces nouveaux locaux, ça va être épatant ».
Enfin, Adeline DUMONT, secrétaire depuis 1979, souligne: « Rassembler tout sur un même lieu, ce ne sera que mieux pour l'ensemble du personnel ».
Cliquez pour agrandir l'image

Châtel TV va souffler sa première bougie

16/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageAprès un an de fonctionnement, le maire Nicolas RUBIN a réuni le comité de Châtel TV, la chaîne d'information locale. Les représentants de Châtel Tourisme, des commerçants, des hôteliers et restaurateurs, des résidents secondaires et des personnes individuelles ont dressé un premier bilan. « Cette rencontre a permis de faire remonter les premiers ressentis de la population touristique et locale sur le contenu de la diffusion, précise le maire, il est ressorti de nombreuses idées et pistes d'améliorations pour cette chaîne locale très appréciée. Elle va évoluer après cette première année de fonctionnement et toutes les suggestions sont les bienvenues ». Des passerelles avec la radio locale sont envisagées, la diffusion des sujets sera au plus près de l'événement. Seulement trois stations en France ont leur TV local: L'Alpe d'Huez, Morzine et Châtel.
Cliquez pour agrandir l'image

Le centre nautique en construction reçoit ses premiers visiteurs

14/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageUne visite du centre nautique était ouverte mercredi à une dizaine de Châtellans (nombre limité pour des questions de sécurité) ainsi qu'aux membres du conseil municipal et de la coordination du projet.
Patrick LATRONICO, architecte du cabinet Partner Line, expliqua le concept: « On est parti sur un volume assez compact par rapport à la taille du terrain. Nous avons en niveau de référence la route et celui des bassins existants, il fallait se caler entre ces deux niveaux-là.
L'idée est d'avoir vraiment un équipement large, global, et qui offre des prestations de qualité qui viennent compléter les différentes infrastructures existantes. »
Le maire expliquait ensuite que le conseil municipal décidera lors de sa prochaine séance de lancer une délégation de service public pour choisir un opérateur qui exploitera cet équipement.
« Ce n'est pas la vocation de la commune, on n'en a pas les moyens. Il faut que cela soit une gestion de professionnels qui s'adaptera, au niveau des horaires et des prix d'entrées, à ce que le conseil municipal aura décidé ou donné comme grandes lignes. On encadre les choses avec cette délégation de service publique. »
D'autres visites publiques seront organisées pour les Châtellans. Douze équivalents “plein temps” sont prévus, plus des prestataires extérieurs. Il est possible de suivre les travaux au fur et à mesure sur le site http://m.webcam-hd.com/chatel-mairie/piscine
Réaction de visiteurs:
On a vu une belle structure métallique, de beaux bassins, c'est impressionnant, c'est immense, explique André BENAND, un homme du métier originaire d'Abondance et domicilié à Châtel. On ne dirait pas depuis la route que c'est un bâtiment aussi grand, long et haut.
Je suis agréablement surpris. Il y a une bonne séparation avec l'espace bien-être et les bassins ludiques. Reste à voir l'accueil pour les groupes. Il y a peut-être à creuser des possibilités de “loisirs-détente” pour petits groupes, avec des horaires aménagés. Je m'interroge sur les tarifs qui seront pratiqués.
C'est super bien pour le village. On avait beaucoup de clients qui demandaient des loisirs autour de la natation et du bien-être en hiver, explique Neil, qui gère 35 chalets. Jusqu'ici, les gens allaient à Val d'Illiez en Suisse. Maintenant, ils vont trouver ici ce qu'ils souhaitent dans leur programme de séjour.
« Je suis admiratif devant l'avancement des travaux », confie le président du club nautique, qui compte entre 80 et 100 membres selon les années (dont une cinquantaine à l'école de natation). Je pense que lorsque le centre nautique sera terminé, ce sera un bel équipement.
C'est grandiose. L'infrastructure, l'implantation: j'ai l'impression que le terrain a été agrandi. L'architecte est vraiment allé chercher les volumes existants et inexistants en mettant les bassins en bas. Il existe une bonne séparation entre le ludique et le bien-être. Et avoir une vue sur la montagne, c'est judicieux.

Un pont sur les bords de la Dranse au Linga

14/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe chemin aménagé par la communauté de communes au bord de la Dranse doit devenir, dans un avenir proche, un lieu de promenade pour piétons, parents avec poussettes, personnes à mobilité réduite, cyclistes... d'Abondance à Châtel, puis dans le futur vers les villages du bas.
Un ouvrage de 8,20 m de long sur 5 de large.
Pour le syndicat intercommunal, dans l'ensemble, les propriétaires ont joué le jeu.
Il convient de signaler la démarche d'un résident alsacien propriétaire au Linga, Gérard BAUMGART, qui au vu du projet s'est senti motivé et a proposé, pour permettre une desserte sur son terrain, de prendre en charge à ses frais la construction d'un pont.
L'ouvrage a été construit dans son entreprise, désormais dirigée par son fils.
Gérard BAUMGART et son épouse Marie-Rose étaient présents lundi à la livraison des trois éléments de 13 tonnes chacun pour réaliser un ouvrage de 8,20 m de long sur 5 de large.
Un beau geste de ce couple d'ambassadeurs de la station qui furent faits citoyens d'honneur, il y a quelques années.

Pose des enrobés aux ateliers techniques municipaux

12/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageIl n'est pas courant de mettre des enrobés dans des locaux couverts.
Lors de la séance du conseil de lundi, Bruno FAURIE, premier adjoint, dans le cadre des informations aux élus, a évoqué les évolutions des travaux du centre technique municipal où ces lundi et mardi il a été procédé à la pose d'enrobé sur une surface de 1 700 M2 des garages intérieurs au niveau de la route.
Il s'agit d'un enrobé en provenance des alentours de Chambéry qui arrivent par camion à une température de 170 degrés. La pose est effectuée sur le contrôle d'une technicienne de la société ayant proposé les meilleurs prix. Les cloisons intérieures vont être posées. « Sur l'ensemble cela se passe très bien, la partie sous-sol va être réceptionnée provisoirement pour accueillir dans les travées du sous-sol nos véhicules pour cette saison d'hiver ».
Les sols extérieurs, au regard du gel, vont attendre le printemps, l'ensemble est pratiquement terminé. « Une partie clouée est en cours de finition », précise Bruno FAURIE qui suit le chantier avec plusieurs élus et les cadres des services techniques.
Livraison probable en avril. 

TF1 filme l'ouverture du domaine de Châtel sur le secteur de Pré La Joux (week-end du 30/11 et 01/12/2013)

04/12/2013
Cliquez sur l'image ci-dessous
Ce week-end, Châtel Tourisme a effectué l'accueil de la première équipe de télévision de la saison avec deux journalistes de la rédaction de TF1 venus faire un reportage sur le lancement de la saison avec l'ouverture de quelques installations sur le secteur de Pré La Joux.
L'équipe de tournage s'est rendue dans un magasin au centre du village, filmant les premiers clients venus louer du matériel. Puis elle a rencontré un conducteur de télésiège, les premiers skieurs, a filmé au restaurant Chez Denis à Plaine Dranse et fait des images de la station sous la neige fraîchement tombée.
Châtel => TF1 - JT du lundi 02/12/13 à 13h00

Communication Office de Tourisme de Châtel

10/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageSamedi 14 décembre 2013
Ouverture sectorielle du domaine skiable de Châtel

Bonjour.

Nous vous transmettons ci-dessous les informations reçues de la part de la société des remontées mécaniques.
Nous avons le plaisir de vous confirmer l'ouverture du domaine skiable de Châtel ainsi que celle de la liaison Portes du Soleil avec la station d'Avoriaz, dès ce samedi 14 décembre.
Ainsi, pendant cette première semaine de la saison, les skieurs auront le plaisir de profiter des installations suivantes:
Secteur de Pré La Joux:
Les télésièges de Pré La Joux, de Pierre-Longue, de la Chaux des Rosées, des Rochassons, de Cornebois.
Le téléski du Keyset.
Pistes: Blattins, Pré La Joux, Rennes, Chesery, Rochassons et Belette.
Secteur Linga – les Combes:
La télécabine du Linga, les télésièges de l'Echo Alpin et des Combes.
Pistes: Linga (partie supérieure jusqu'au TS de l'Echo Alpin), les Combes.
Concernant les tarifs:
Le week-end des 14 & 15 décembre 2013, un tarif à 25,20 € la journée le samedi et 49,00 € le week-end complet sera proposé à la clientèle pour ce qui concerne le forfait de ski Châtel.
Par ailleurs, du 14 au 20 décembre, les tarifs des forfaits de ski Châtel seront proposés à - 32% et ceux du domaine des Portes du Soleil à - 30%.
L'ouverture définitive du domaine interviendra samedi 21 décembre 2013.
Il est également à noter que les navettes skieurs fonctionneront à partir de samedi 14 décembre 2013.

Vous souhaitant bonne réception de ces informations et restant à votre disposition pour tout complément d'information.
Bien cordialement.

Jean François VUARAND
Directeur de Châtel Tourisme.
                                                                                                                                                                                                     
CHÂTEL TOURISME
14 route de Thonon
BP 40
74390 - CHÂTEL
www.chatel.com
E-mail. touristoffice@chatel.com
Tél. 33 (0)4 50 73 22 44
Fax. 33 (0)4 50 73 22 87

Torgon Tourisme vous invite cet hiver à découvrir le Yonner ! (kart des neiges)

06/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageAvec sa nouvelle société de remontées mécaniques la station voisine de Torgon, accessible côté Suisse et à partir des domaines de La Chapelle d'Abondance et de Châtel, propose cet hiver de découvrir et tester le Yooner. Léger, maniable et très confortable, il procure dès les premiers virages des sensations surprenantes. Bien installé sur son siège, il est agréable de jouer avec le relief grâce à sa suspension en effectuant tous types de courbes au ras de la neige. Avec une assise à 20 cm du sol, tel un kart des neiges, ce nouveau concept de glisse est une véritable invitation au plaisir à pratiquer en famille ou entre amis.
Le Yooner est un concept de glisse inspiré d'un engin ancestral et artisanal utilisé comme moyen de locomotion facilement contrôlable dans la pente, que l'on retrouve dans de nombreuses vallées alpines sous différentes appellations, “Paret” dans les Aravis.
Yooner/TSL Outdoor

Centre nautique, la subvention qui fait des vagues

05/12/2013
Cliquez pour agrandir l'imageNicolas RUBIN, maire de Châtel, a chaleureusement remercié le Président du Conseil Général, Christian MONTEIL, pour avoir enfin accordé une subvention substantielle à la commune et aidé ainsi au financement du centre nautique.
Montant de l'enveloppe: 450 000 € (le DL du 6 novembre).
Pascal BEL, Conseiller Général de la Vallée d'Abondance, a contesté tout aussitôt l'interprétation faite du geste départemental. « Le Conseil Général ne subventionne jamais un projet en “partenariat public-privé”, ce qui est le cas du centre nautique », indique-t-il dans un courrier adressé à la rédaction.
Pour l'élu, la-dite subvention ne concerne « à aucun moment le projet de piscine en lui-même, mais uniquement le rachat de propriété et terrain contigus ». Il argumente: « Cet achat ayant été effectué après coup et n'est pas rattaché au projet principal. Il doit servir à la réalisation de parking ». Et d'en faire le décompte: « 1,556 million d'euros (M€) au titre de l'acquisition des parcelles et 1,152 M€ l'aménagement des voies d'accès pour piétons et transports publics ». Pour faire bon poids, il précise la raison de son abstention lors du vote: « Le Président du Conseil Général, Christian MONTEIL, n'a pas respecté la procédure ».
« C'est un tout »
Ne souhaitant pas apporter de l'eau au moulin de la polémique, Christian MONTEIL, que nous avons interrogé, répond succinctement: « La subvention a pour vocation de financer une partie des acquisitions foncières réalisées et des équipements collectifs pour la mise en relation du centre nautique avec les transports publics ».
Pour le Président MONTEIL, c'est clair comme de l'eau de roche: piscine, parkings et dessertes forment un tout !

La continuité “familiale” assurée pour l'hôtel-restaurant Fleur de Neige

01/12/2013
La famille TRINCAZ ne souhaitait pas voir cet hôtel tomber dans le giron des promoteurs.
Cliquez pour agrandir l'imageL'hôtellerie familiale est en danger dans les stations. Le phénomène n'est pas nouveau à Châtel. Comme ailleurs, certains propriétaires ont abandonné face aux normes exigées ou les difficultés à transmettre l'entreprise. Ainsi des enseignes de références comme Les Rhododendrons, Le Bellevue, Les Soldanelles ont été rachetées par des promoteurs et Le Plein soleil a été démoli au profit d'une résidence hôtelière (Dauphiné Libéré du 1er et du 2 novembre).


Hôtel Fleur de Neige
Ces mois derniers, c'est l'hôtel-restaurant Fleur de Neige qui annonçait sa fermeture. Un hôtel de référence construit en 1937 par un couple suisse, Auguste et Thérèse COTTET, qui s'était installé en 1934 à Châtel ouvrant une pension de famille, Fleur de Neige. Suivra la construction de l'hôtel.
Après la guerre, le fils, Pierre, travailla avec ses parents. « Nous avions à cette époque 23 chambres, précise ce dernier, et un restaurant classé ».
En 2010, un incendie ravage l'établissement et les exploitants ne peuvent faire face. Philippe, Christine, Sébastien et Karolina TRINCAZ reprennent le Fleur de Neige. Hôteliers à La Chapelle d'Abondance, les TRINCAZ ne souhaitaient pas voir cet hôtel tomber dans le giron des promoteurs.
Depuis quelques jours, les entreprises sont à l'ouvrage « On reprend une affaire de famille », déclare Philippe TRINCAZ tout en précisant que 18 chambres ont été refaites complètement et que l'hôtel est passé en trois étoiles.
Une étude très approfondie a été réalisée fin 2011, laissant apparaître les difficultés pour les hôteliers à s'adapter aux normes d'accès pour les personnes à mobilité réduite (PMR). « Il faut des dérogations et ne pas imposer à tous à l'accès PMR, organiser un accueil raisonnablement dimensionné au niveau du territoire car l'étude prouve que les chambres pour handicapés existantes sont très peu occupées par des PMR », dénoncent les hôteliers.
Ces normes s'ajoutent aux normes sécurité qu'ont dû obligatoirement réaliser tous les établissements. Par ailleurs, le nouveau classement en étoiles a nécessité des investissements souvent importants. S'ajoutent les normes hygiène, les problèmes de commercialisation par internet avec les commissions de booking et autres, les nouvelles exigences de la clientèle, les contrôles administratifs incessants sur des réglementations de plus en plus complexes.
Les banques sont plus que frileuses, au vu de la faible rentabilité d'établissements saisonniers qui n'assurent pas le retour sur investissement. « Les 10 mesures présentées par la Fédération Autonome Générale de l'Industrie Hôtelière et Touristique au ministère proposent des solutions pour essayer de sauver l'hôtellerie familiale surtout saisonnière, mais médiatiquement et politiquement on n'en a rien à foutre de nous », déclare Jean-Pierre BETEILLEDE la fédération des syndicats hôteliers.
Ouverture prévue: 14 décembre 2013.
L'hôtel de 28 chambres compte 14 salariés.
En cuisine œuvrent Philippe et Sébastien, en salle Christine et à l'accueil Karolina.
On peut retrouver l'historique de l'hôtel Fleur de neige dans l'ouvrage d'Eric DRESCO, “Châtel sous les Pas des Pionniers”, en vente à la Maison de la Presse.

La station accueillera l'an prochain la finale du championnat de France de bûcheronnage

30/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLa finale du Championnat de bûcheronnage « Stihl Timbersport » sera l'évènement du bois en 2014


Stihl Timbersport Séries
Cliquez pour agrandir l'imageEvénement redouté par les compétiteurs, grandement apprécié par le public et les professionnels du bois, la finale du championnat de France “Stihl Timbersport Séries” aura lieu l'an prochain pour la première fois en Haute-Savoie, à Châtel.
Six épreuves vont contraindre les meilleurs compétiteurs Français à se dépasser physiquement et techniquement: trois épreuves à la hache (springboard, standing block chop, anderhand chop) et trois épreuves à la tronçonneuse (single block, Stihl stock saw, hot saw).
Ils seront 32 sélectionnés pour laisser ensuite la place aux 16 meilleurs.
Réunis sur deux jours, les compétiteurs vont vivre un évènement de très haut niveau, encadrés par des juges arbitres internationaux, le tout placé sous l'irréprochable chronomètre et la vidéo de contrôle; les plus performants décrocheront leur droit d'entrée au championnat du monde.
Une fête du bois à inventer
«Alan DAVID m'a parlé un jour de cet événement, j'ai tout de suite engagé la démarche auprès de Stihl et elle a aussitôt été prise en compte, précise le maire de Châtel, Nicolas RUBIN. Il s'agit d'un vrai spectacle à l'américaine, puissant, dynamique, technique et surprenant. Durant ces deux jours, nous aurons l'occasion de vivre de l'intensité, de l'émotion et du sport. J'ai souhaité que cet évènement intègre aussi une fête du bois et de tous les acteurs de cette profession. La réflexion est en cours avec Châtel Tourisme. Ce sera une belle fête.»
Les dates de cet évènement, les 26 et 27 juillet, ont été imposées par l'organisateur en accord avec le planning national.

Avis d'Enquête publique liaison Super Châtel-Linga

28/11/2013
Enquête publique liaison Super Châtel/Linga

Pas d'augmentation de la vignette Suisse en 2014

25/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLes Suisses ont voté «non» à la hausse de la vignette autoroutière à 100 francs Suisses (81 Euros), contre 40 CHF actuellement, ce qui est une surprise.
Selon la RTSR, les 26 cantons ont répondu "non" à l'augmentation de la vignette autoroutière, qui devait financer l'amélioration du réseau routier soit un résultat final qui porte le non à 60,5 % contre 39,5 % pour le oui.
Cette vignette sera donc toujours vendue 40 CHF, un montant inchangé depuis 1995.

Les 30 novembre et 1er décembre, Châtel vous invite à goûter les premières neiges !

25/11/2013
Cliquez pour agrandir l'image

Assemblée Générale de l'A.B.C.

21/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageCréée il y a trois ans, l'association des bénévoles de Châtel (ABC) a réuni ses membres jeudi pour dresser le bilan de l'année passée et donner les informations pour celle à venir.
130 volontaires de 10 à 67 ans figurent sur les listes pour aider aux organisations diverses de la station.
Jean-Louis LALLIER-GOLLET succède à Jean-Pierre VESIN au poste de président. Ce dernier devient vice-président avec Philippe CHARBONNEL. Bernard HUGON reste à la trésorerie et Alain FOUROT au secrétariat.

La nouvelle technologie 4 G en Vallée d'Abondance

21/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLa nouvelle technologie 4ème génération de transmission de données de la téléphonie mobile s'installe en Vallée d'Abondance et plus particulièrement sur les communes de Châtel, La Chapelle d'Abondance et d'Abondance. Le très haut débit mobile sera disponible à la fin de ce mois avec une couverture par l'opérateur Orange sur les seules communes du haut de la vallée.
Véritable avancée technologique, la 4G offre une rapidité de connexion et de téléchargement impressionnante. Pour en bénéficier, la démarche est de souscrire un abonnement spécifique auprès du ou des opérateurs ayant développé cette solution; le téléphone et les autres terminaux type tablettes ou ordinateurs portables doivent aussi être compatibles.
Si la couverture 4G était prioritairement installée dans les grandes agglomérations, les stations n'ont pas été oubliées et l'offre arrive très rapidement sur les sommets. Les opérateurs ont une dizaine d'années pour assurer une couverture importante du territoire à compter de ce jour.
Pour Nicolas RUBIN, le Maire de Châtel, « la 4G apportera un véritable confort d'utilisation et de rapidité, tant pour les habitants permanents, les entreprises, que pour la clientèle touristique et/ou d'affaires. Le fait d'être en avance et bien couvert sur le territoire local peut inciter aujourd'hui, des clients, hommes d'affaires ou chefs d'entreprises à choisir une destination touristique en fonction de cela ».

Remontées mécaniques de Torgon

19/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageL'exploitation du domaine skiable suisse de Torgon sera reprise cet hiver par une filiale de la société des remontées mécaniques de Châtel. « La situation se passe bien pour le moment et nos équipes dirigées par le directeur des pistes ont pris en main l'activité avec les difficultés de prendre leurs marques et découvrir quelques “inconnues”. La reprise de l'exploitation s'est faite assez tardivement, le temps de mettre en place les formalités administratives, mais on a la chance d'avoir des personnels compétents et motivés pour participer à réussir l'hier à venir », confie Nicolas RUBIN, président de la société des Remontées Mécaniques de Châtel, tout en indiquant que dans le même secteur, sur le site de Chalet Neuf, le dossier de construction du Télésiège de Onnaz avance.
Les entreprises ont déjà rendu leur offre. L'analyse sera faite dans les prochaines semaines pour une réalisation envisagée en 2014. « Nous mettons tout en œuvre pour y parvenir grâce aussi à la bonne écoute des autorités administratives Suisses avec lesquelles nous entretenons de très bonnes relations. Nous sommes bien reçus sur le territoire helvétique, ça motive les équipes à travailler dans une bonne ambiance et avec le souci du travail bien fait », précise Nicolas RUBIN.
La liaison des deux domaines Super Châtel-Linga entrera le 5 décembre dans sa phase enquête publique pour un mois. Tout le secteur Suisse sera prochainement en effervescence après ces beaux projets en cours d'instruction.

Infos stations et remontées mécaniques du Chablais

11/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageTrois nouvelles remontées mécaniques feront leur apparition, cet hiver dans le Chablais: deux télécabines à Morzine et Thollon les Mémises, un téléski à Saint Jean d'Aulps. Des investissements conséquents (jusqu'à 12 M€) qui ne sont cependant que la partie visible de l'iceberg... Car à l'image de Châtel, qui a investi plus de 1,5 M€ cette année (et ne déballera donc aucune nouvelle remontée, fin décembre), les stations Chablaisiennes ont cette année encore agi dans l'ombre. Certaines ont ainsi continué à tisser la toile de leur réseau de neige de culture, en aménageant des retenues collinaires ou en se dotant de nouveaux enneigeurs. D'autres ont réalisé des travaux de pistes ou fait l'acquisition de nouveaux engins de damage.
La télécabine du Pleney, qui datait des années 60, et le téléphérique historique de Morzine (1935) ont été démontés au printemps et seront remplacés dès cet hiver par une nouvelle télécabine débrayable Pomagalski. Celle-ci comptera 54 cabines de 10 places assises chacune, ce qui permettra de porter le débit à 3 000 skieurs par heure (contre 1 700 jusqu'alors). La SA du Pléney, société de remontées mécaniques de Morzine, qui a investi plus de 12M€ dans ce projet, a par ailleurs décidé de réaménager la zone d'embarquement, qui se fera dorénavant de plain-pied, ainsi que l'espace de vente, avec des caisses couvertes, une réorganisation des files d'attente et des casiers à skis. Cette réalisation va de paire avec une restructuration du front de neige sur ce point d'entrée historique du domaine skiable de Morzine.
Le téléphérique 3S Prodains Express sera inauguré en décembre
À noter que l'inauguration du téléphérique 3S Prodains Express (25M€), mis en service en fin d'hiver dernier, aura lieu le 20 décembre.
Trois nouveaux engins de damage à Châtel...
La station de Châtel a fait l'acquisition cette année de deux nouveaux engins de damage. Un investissement de 350 000 €.
Un nouveau stade de compétition a été aménagé dans le secteur de la Combe, à Super Châtel (300 m de long, 30 de large et 175 mètres de dénivelé). Coût de l'investissement: 81 512 €.
La Chapelle d'Abondance
Dix engins sont actuellement à l'œuvre, sur le secteur du Crêt Béni, pour creuser un lac artificiel de 45 000 m3 et de douze mètres de profondeur. Montant des travaux, qui nécessiteront la manipulation de 60 000 m3 de terre et de roches: 1 065 M€ hors taxes. La retenue d'eau permettra d'alimenter dans un premier temps vingt-cinq enneigeurs, via une canalisation qui a coûté elle 609 862 € HT. La Chapelle d'Abondance sera d'ailleurs dotée cet hiver de deux nouvelles retenues collinaires, puisqu'une autre, de 450 m3 , a été aménagée à Braitaz (115 000 € HT).
Thollon les Mémises
Soixante-dix “œufs” mis en service en 1976 ont été démontés (et vendus aux enchères) et remplacés par une nouvelle télécabine. Le temps de trajet passera de six minutes à quatre minutes et demie, et le débit sera porté à 1 500 skieurs par heure, avec vingt-huit cabines de dix places chacune. Treize pylônes porteront la structure, contre dix-huit auparavant. Coût de l'investissement: 7,5 millions d'euros HT, financés par un emprunt de 4,8 M€ et une aide de 2,6 M€ de la communauté de communes du Pays d'Évian.

Ateliers Municipaux: La construction est "hors d'eau"

07/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLors de la réunion de chantier hebdomadaire de la construction des services techniques de la mairie, Bruno FAURIE, le premier adjoint, était confiant: « On est en "hors d'eau", tout est couvert, l'étanchéité est pratiquement terminée ».
L'adjoint a ensuite évoqué en détail les natures des travaux réalisés ou en cours:
  • Les menuiseries sont attaquées et l'on procède à la pose des portes de chaque local des corps des métiers (menuiserie, espaces verts, maçonnerie, etc).
  • Au niveau du sous-sol, il restera l'enrobé à faire dès la fin de la pose des drains et la partie dallage.
  • La partie administrative est couverte, dans une semaine les bardages seront posés.
« Nous n'avons pas de souci de retard, cela se passe très bien », précise Bruno FAURIE.

Le Conseil Général de Haute-Savoie soutient le centre aquatique de Châtel lors de sa séance du lundi 4 novembre 2013

06/11/2013
450 000 € de subvention, POUR CHATEL et pour le dynamisme du CANTON
Cliquez pour agrandir l'imageLe Conseil Général 1er partenaire de la commune.
« Le dossier aura fait des remous et après les vagues, le plan d'eau est parfaitement calme »
Le dossier du centre aquatique de Châtel a finalement obtenu le soutien du Conseil Général de Haute-Savoie à hauteur de 450 000 €.
Le Maire, Nicolas RUBIN, salue cette décision après que son dossier ait été à plusieurs reprises rejeté.
Rappel: Le Maire avait multiplié les démarches «jugeant anormal qu'un dossier comme celui-ci ne soit pas pris en compte par le Département qui a mis en place un ambitieux projet de soutien au tourisme avec un plan sur 10 ans de 250 M€. »
Ce projet répond parfaitement à ce qu'avait désigné le Conseil Général comme objectif à atteindre en termes de tourisme. La diversification de l'offre, la complémentarité au tout ski, raison pour laquelle le Maire n'a jamais baissé les bras pour obtenir ce soutien.
Des soutiens de poids ! Tous derrière le Conseil Municipal de Châtel .
L'Association des Portes du Soleil, la Communauté de Communes de la Vallée d'Abondance, la Commune de Montriond, l'Association Amicale des Résidents de Châtel, le Syndicat des Hôteliers de la Vallée d'Abondance, et autres individuels sont intervenus auprès du Président MONTEIL pour soutenir ce dossier répondant à une attente forte en Vallée d'Abondance, en soutien aussi aux hébergeurs ne disposant pas d'équipement individuel.
Le Président Christian MONTEIL s'est personnellement engagé. Résultat rapide et garanti !
Le Maire de Châtel est catégorique « Ce résultat favorable et agréable à la fois vient de la prise en mains de ce dossier par le Président Christian MONTEIL lui-même, voyant que quelque chose n'allait pas. Il m'a dit « je vais m'occuper de ce dossier », le résultat a été efficace et rapide.
« Beaucoup de Conseillers Généraux nous ont soutenus et l'intervention du Président a été décisive » précise le Maire de Châtel, qui tient à les remercier un à un. « Ils ont suivi la proposition du Président dans une très large majorité. »
5 abstentions, 3 du Chablais dont le Conseiller Général de la Vallée d'Abondance, Pascal BEL !
Frédéric ZORY, Georges CONSTANTIN , Christian JEANTET, Antoine VEILLARD et Pascal BEL s'abstiennent.
Nicolas RUBIN : « Si pour les 4 premiers l'abstention peut être comprise côté étiquette politique (bien que Chablaisiens pour 2 d'entres eux) l'abstention du Conseiller Général de notre canton démontre une forme d'échec de sa part sur ce dossier. Il n'a jamais développé le moindre effort pour le soutenir, au contraire, il aurait aimé que le conseil général ne nous aide pas. Je comprends la frustration qui doit être la sienne aujourd'hui, mais je déplore qu'un conseiller général puisse ne pas s'impliquer à nos côtés pour un projet de cette importance pour le tourisme et l'économie locale. J'avais raison de penser qu'il s'oppose depuis le début à nos démarches, il vient lui-même de le démontrer. N'importe quel autre Conseiller Général se serait impliqué pour son canton, beaucoup m'ont dit n'avoir pas compris sa position. Ce n'est pas la première fois qu'il essaie de pénaliser Châtel en pensant me pénaliser personnellement. Il devrait plutôt être fier que les communes de son canton aient des projets… »
Nicolas RUBIN ajoute « l'essentiel est d'avoir eu le soutien d'une large majorité des Conseillers Généraux sous l'impulsion du Président MONTEIL Nous avons encore de beaux projets en cours sur le plan du tourisme, je sais pouvoir compter sur le Conseil Général Partenaire et son Président à qui j'ai déjà transmis le dossier de la liaison entre nos deux domaines et dont j'ai déjà été rassuré sur le fait qu'il sera étudié avec attention puisque répondant là encore aux objectifs du Plan Tourisme ».
La commune de Châtel remercie personnellement:
  • Le Conseil Général de Haute-Savoie, le Président Christian MONTEIL, l'ensemble des élus Conseillers Généraux qui ont soutenu le dossier
  • Le Président et les membres de l'Association Internationale des Portes du Soleil
  • Le Président et les élus de la communauté de Communes de la Vallée d'Abondance, 2CVA
  • Le Maire et le conseil municipal de Montriond
  • Le Président de l'Association Amicale des Résidents de Châtel, AARC
  • Le Président et les membres du Syndicat des Hôteliers Restaurateurs de la Vallée d'Abondance
  • L'ensemble des personnes qui ont apporté leur soutien, élus et individuels
Le centre aquatique de Châtel est actuellement en cours de construction, d'une surface de plus de 4000 m2, son ouverture est prévue en juillet 2014.

Enrobé pour le parking de Pré La Joux

Cliquez pour agrandir l'image
04/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageL'entreprise Colas vient d'exécuter la réfection d'une nouvelle partie de l'aire de stationnement du parking accueil des clientèles du domaine skiable de Pré La Joux. L'année passée une surface a été travaillée. Cette fois il s'agit d'une surface de 2 700 m2: une pose de 8 cm d'enrobés.
Les enrobés, qui partent d'une usine de Perrignier, sont acheminés par une rotation de sept camions à un intervalle nécessaire pour que les matériaux puissent être appliqués, alors que la température extérieure était ce jeudi de 3 degrés sur le site. Ces travaux sont à la charge de la commune. Pour ce qui concerne la nouvelle zone agrandie, les conditions météo permettront ou pas de la pose d'une première couche.

Les Chefs s'inscrivent aux 4èmes Neiges Etoilées

Cliquez pour agrandir l'image
03/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe challenge culinaire de la 4ème édition du festival international de gastronomie Neiges Etoilées se tiendra dans la station de Châtel du 21 au 24 janvier. Il mettra à l'honneur les maires et présidents des communes Françaises et Suisses des Portes du Soleil à travers un “concours des élus” aux côtés des chefs (préparation d'une omelette de huit œufs garnie de tomme d'Abondance).
L'édition 2014 verra s'affronter 10 chefs professionnels lors du challenge culinaire (carré de porc, pannacotta à la vanille et gelée de myrtille). Il accueillera la première étape du championnat de France de cuisine amateur. On retrouvera à nouveau le P'tit déj givré, des ateliers d'enfants. Des rencontres et démonstrations avec les professionnels seront initiées, sans oublier la sortie “petit train gourmand”. La soirée de gala se tiendra vendredi 24 janvier.
Gilles GOUJON parrain de l'édition 2014
Gilles GOUJON, 3 étoiles au guide Michelin, sera le parrain de cette édition. Né à Bourges (Cher) en 1961, il débute sa carrière professionnelle comme apprenti cuisinier à Béziers, puis rejoint Le Moulin de Mougins. Aux côtés du chef Roger VERGE il apprend et affine son style avec une touche provençale. Il fera étape au Petit Nice à Marseille puis l'Escale à Carry le Rouet où il contribue à l'obtention de la 2ème étoile. Avec son épouse Marie-Christine, il a repris en 1962 l'Auberge du Vieux Puits à Fontjoncousse dans l'Aude. En 1996, il devient meilleur ouvrier de France; en 1997 il obtient sa 1ère étoile au guide Michelin, en 2001 la 2ème et en 2013 la 3ème. Il sera élu “chef de l'année” par ses pairs.
Aux côtés de Gilles GOUJON dans le jury:
Claude LEGRAS, directeur technique
Alexis OLIVIER, Odile MATTEI, Carinne TEYSSANDIER, journalistes
Jean DEVILLE, professeur au lycée hôtelier
Christian TÊTEDOLE, meilleur apprenti

Un apport nouveau de 1 990 lits "chauds" et 1 010 lits standards en cinq ans

Cliquez pour agrandir l'image
02/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageIl suffit de se déplacer en vallée d'Abondance pour apercevoir, sur les parties hautes, la multiplication des grues de chantiers.
Bien évidemment, l'affichage des propriétés à vendre apparaît dans les différents hameaux des villages, on entend parler de crise et la construction se poursuit ici et là.
Il nous a paru intéressant de connaître l'évolution de l'urbanisme des cinq dernières années, comme dans la station-phare de la vallée, Châtel.
Le nombre d'hôtels est passé de 32, dans les années 90, à 24
Les premiers éléments collectés dans la station laissent apparaître dans l'immédiat un apport de près de 2 000 lits “chauds” en résidence de tourisme, venant renforcer le parc locatif actuel, qui a perdu ces dix dernières années trois centres de vacances (Bois-Colombes, La Haut, Morclan), et trois hôtels (Bellevue, Rhododendrons, Plein Soleil), et 1 000 nouveaux lits “standards” en appartements, qui sont en cours de commercialisation et seront disponibles entre 2014 et 2015.
On nous fera remarquer que des hôtels ont aussi fait l'objet de changement de destination, confiés aujourd'hui à des tours opérateurs. Le nombre d'hôtels répertoriés aujourd'hui par Châtel Tourisme (Office de Tourisme) est de 24, du 4 étoiles à l'hôtel non-classé, alors que dans les années 90, le nombre d'établissements hôteliers s'élevait à 32.
« Mise aux normes, rénovations et modernisations, problèmes de succession, choix de les confier à des tours opérateur... tant de raisons qui expliquent la diminution d'établissements hôteliers », précise le Maire, qui positive aussi par « la qualité et la diversité du parc actuel. Nous avons 24 hôtels de très bonne qualité, chacun dans leur niveau, et beaucoup de stations aimeraient pouvoir offrir ce choix. Nous avons aujourd'hui la chance de proposer une offre complète du camping, en passant par les petites et moyennes structures hôtelières familiales jusqu'à l'établissement haut de gamme, en passant par les centres de vacances de très bonne qualité, un nombre important d'appartements individuels, des gîtes et chambres d'hôtes et dernièrement, l'arrivée de résidences de tourisme jusque-là absentes. On dispose aujourd'hui d'un parc touristique équilibré et dynamique ». Et d'ajouter : « Côté constructions, nous avons eu ces cinq dernières années en moyenne 30 permis de construire, 19 en 2009 et jusqu'à 45 en 2012. Cela démontre l'intérêt de la destination Châtel et en période crise, on ne peut en être que satisfait ».
Les services communaux ont traité au niveau des déclarations préalables près de 60 dossiers en moyenne ces cinq dernières années. Elles constituent des demandes de rénovations ou de constructions inférieures à 20 m².
Les lits "chauds"
Châlets d'Angèle: 160 logements (800 lits)
Le Grand Lodge: 115 logements (575 lits)
Le Grand Ermitage: 35 Logements (175 lits)
Les Fermes de Châtel: 88 logements (440 lits)
Soit un total de 398 appartements qui fourniront 1 990 lits
Les lits ""standards""
Bellevue: 16 logements (80 lits)
Les 4 éléments: 71 logements (355 lits)
Les Soldanelles 1 et 2: 70 logements (350 lits)
AB construction: 45 logements (225 lits)
Soit 202 appartements qui fourniront 1 010 lits

L'hôtel Plein Soleil, en cours de démolition, laissera place à une résidence de tourisme quatre étoiles

Cliquez pour agrandir l'image
01/11/2013
Cliquez pour agrandir l'imageC'est une page et une image de Châtel qui vont disparaître du paysage de la station.
Longtemps inoccupé, l'hôtel Plein Soleil, à proximité de la gare de départ de la télécabine de Super-Châtel, fait l'objet d'une occupation intensive d'engins de travaux publics pour la démolition des deux bâtiments existants, l'un construit en 1952 et l'autre ajouté en 1976.
Une unité d'une soixantaine de chambres accueillait les vacanciers, le site était doté d'une piscine et d'un mini-golf.
Au lendemain de sa fermeture, l'hôtel Plein Soleil a accueilli la société des remontées mécaniques, qui avait déplacé ses bureaux le temps des travaux effectués Maison Châtelanne, durant presque un an.
Ensuite, la municipalité actuelle, souhaitant réinstaller le poste saisonnier de gendarmerie, avait loué ces mêmes locaux en attendant que les travaux de l'actuel poste de gendarmerie se terminent, ceci en 2009.
88 logements du T2 au T4 duplex
C'est une résidence de tourisme 4 étoiles (loi Censi-Bouvard) qui doit être construite à cet emplacement: Les Fermes de Châtel. Le projet comprend trois bâtiments, avec 88 logements du T2 au T4 duplex, d'une capacité d'accueil de 440 lits (surface de plancher créée: 5 475 m²).
117 places de parking dont 106 couvertes seront réalisées.
La résidence accueillera un espace bien-être (piscine, spa, hammam...).
L'équipement sera composé d'un parking souterrain pour les seuls besoins de la résidence, l'accès se fera à côté du cinéma le Morclan, depuis la route de Vonnes (RD22).
La gestion sera assurée par Odalys.

Escroqueries à la location

Cliquez pour agrandir l'image
31/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageChâtel Tourisme vient d'être alerté par plusieurs témoignages du retour des escroqueries à la location.
Le mode opératoire est simple: un faux bailleur met en location sur internet un bien immobilier à un loyer très attractif. Si un candidat se manifeste, un échange de mails ou un entretien téléphonique suit, jusqu'à ce que les parties se mettent d'accord pour signer un contrat de location.
À l'aide de propos toujours rassurants, le faux propriétaire indique alors au candidat locataire de recourir au mandat cash (ou autre moyen) pour un montant correspondant généralement aux arrhes de réservation. Et là, le véritable calvaire commence !
Le chalet loué n'existait pas !
Pour se faire de l'argent, des escrocs basés en France ou à l'étranger n'hésitent ainsi pas à arnaquer les personnes désireuses de louer un chalet ou un appartement pour les vacances d'hiver.
Cette escroquerie au mandat cash est la plus répandue, la plus connue aussi. Et pourtant, elle continue à faire des victimes.
Cette fois, les personnes qui ont signalé ces agissements ont repéré la supercherie sur un site de petites annonces gratuites bien connu, alors qu'elles cherchaient une location pour les vacances d'hiver 2013/14.
Pour mémoire, il y a quelques années, une famille avait été victime de cette arnaque et avait eu la désagréable surprise de découvrir, en arrivant sur place, que le chalet loué n'existait pas.
Il est ainsi recommandé d'interroger Châtel Tourisme ou la centrale de réservation à l'avance.

Liaison Super Châtel/Linga: Enquête publique en vue

Cliquez pour agrandir l'image
28/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageAprès une vingtaine d'années de tergiversations, les élus voient avancer favorablement ce qu'il convient de considérer comme le grand dossier du mandat de l'équipe municipale: la liaison Super Châtel/Linga.
Il arrive aujourd'hui dans la phase de conclusions administratives et la nomination du commissaire-enquêteur indique que toutes les étapes ont été validées par l'ensemble des services instructeurs.
« De la réflexion, en passant par l'adaptation constante du dossier par rapport aux prescriptions qui sont imposées, aux ajustement mineurs, à la nécessité de réaliser un outil performant en terme de fonctionnalité, d'accueil et d'économie, il se passe beaucoup de temps, presque créateur d'impatience, jusqu'à se demander si à force, on arrivera à trouver une issue avec tout ce qu'on nous impose, de plus en plus restrictif. » C'est en ces termes que le maire Nicolas RUBIN accueille l'arrivée du commissaire-enquêteur comme une étape importante et encourageante du dossier, lui donnant une image de « feu vert ».
« Le préfet Georges-François LECLERC et le sous-préfet de Thonon Lès Bains Jean-Yves Le MERRER ont été très à l'écoute du dossier, en l'accompagnant dans sa réflexion et dans son instruction administrative, ce qui a été très apprécié », ajoute le maire.
Le commissaire-enquêteur désigné
Le tribunal administratif a désigné Jean-Pierre MATHON en qualité de commissaire-enquêteur. Il a été reçu vendredi après-midi par le maire, qui lui a présenté le dossier, tant sur sa partie administrative que technique, avec une visite sur le terrain en compagnie de Stéphane CONDEVAUX, technicien à la mairie.
« La démarche étant que le commissaire-enquêteur ait une bonne vision globale et générale du projet, pour être parfaitement à l'écoute des personnes qui viendront lui faire part de leur avis dans le cadre de l'enquête. »
Modernisation - enquête publique
Le projet entre dans une opération globale de modernisation et de desserte de cette identité géographique des Portes du Soleil. Avec la reprise de l'exploitation de Torgon, la modernisation du secteur de Chalet Neuf/Onnaz par la société Suisse Chalet Neuf Bellevue SA dès la saison 2014/2015 par la réalisation du télésiège d'Onnaz et le remplacement programmé d'installation sur Super Châtel. L'enquête publique se déroulera durant un mois à la mairie (entre novembre et décembre).
Pour tout renseignement: service urbanisme de la mairie (Stéphane CONDEVAUX) Tél. 04.50.73.29.01
Ce projet s'inscrit dans les grands dossiers du mandat et donnera un nouveau souffle au domaine skiable. La solution retenue aura plusieurs avantages: supprimer une liaison dite faible des Portes du Soleil, à savoir l'obligation de déchausser pour passer d'un secteur à l'autre; renforcer l'appartenance aux Portes du Soleil et booster la fréquentation des secteurs de Super Châtel, Torgon et La Chapelle d'Abondance, aujourd'hui dépourvus d'accès facile et dans les deux sens; réorganiser les transports urbains dans la commune; valoriser l'ensemble du domaine skiable de Châtel et la destination globale “Vallée d'Abondance, Portes du Soleil”.

Centre aquatique de Châtel: André CREPY écrit au président du Conseil Général

Cliquez pour agrandir l'image
26/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageL'ancien conseiller général et maire de Châtel André CREPY, en résidence à Vongy, a écrit au président du conseil général de la Haute-Savoie, Christian MONTEIL, pour lui demander de « soutenir notre projet du bassin nautique, qui s'inscrit parfaitement dans le contexte cantonal. « Il serait injuste si cette subvention n'était pas accordée », estime ce pionnier, qui reste un défenseur de cette station qu'il a créée.

Ouverture aux visites de l'ancienne scierie Crépy à Villapeyron

Cliquez pour agrandir l'image
25/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageAprès la réalisation du musée de la Vieille Douane, la rénovation de la chapelle de Très Les Pierres, c'est l'ancienne scierie Crépy qui s'ouvre aux visites.
Construite en 1920 par Adolphe VUARAND après la Première Guerre Mondiale, la scierie de Villapeyron est rachetée par la suite par un négociant de bois, M. BOUVET de Thonon. Elle devient la propriété d'André CREPY qui gérait auparavant la scierie de la Béchigne en 1966. André CREPY s'associe avec André MUNIER pour la faire fonctionner. Son fils Maurice sera le dernier exploitant, des années 1984 à 1988.
La précédente municipalité, pour permettre la réalisation d'un rond-point, avait projeté la démolition de l'établissement. « La volonté du maire et de notre conseil municipal a été de la préserver, explique Franck MARCHAND, adjoint à la culture. Le rappel que nous a fait Maurice CREPY est que le bâtiment n'avait pas été acheté; il avait été convenu avec l'ancien conseil qu'il le démonte et qu'il le vende, ainsi que la machinerie. Quand il a vu que le conseil était intéressé pour reprendre la scierie, il a fait don du bâtiment et de toute la machinerie ».
La remise en route a été faite par Pascal BENAND en juin en vue des réglages nécessaires. Le premier débit de planches vient d'être engagé ; elles serviront aux services techniques de la mairie afin de réaliser des aménagements autour de la patinoire au lac de Vonnes. « Le fait que cette scierie serve à nos services c'est la rendre utile et pédagogique. Pascal BENAND et Stéphane VERNAZ sont motivés et passionnés, ils ont pu, avec le temps, observer la machinerie, la huiler, la graisser, mais aussi la comprendre, s'en imprégner, il nous faut des gens comme ça », souligne l'élu.
Les rénovations
L'extérieur, les machines, charpente, toiture, reprise des fondations, démontage des pièces endommagées, remplacement de celles-ci au niveau de la mécanique, drainage pour l'évacuation de l'eau en sous-sol.
La commune a en stock l'identique en pièces de rechange en cas de panne.
Des accès piétons seront créés pour permettre aux personnes de visiter la scierie.« Les moteurs que l'on a fait réparer l'ont été avec des “dettes de guerre” récupérées suite à la défaite des Allemands. Ces moteurs allemands sont pratiquement indestructibles, les électriciens qui les ont révisés nous ont dit qu'ils dureraient plus longtemps que les neufs d'aujourd'hui », précise l'adjoint. Trois machines sont en état de marche, il s'agit des scies: battante pour débiter les grumes, déligneuse des planches, déligneuse avec une scie aux deux extrémités pour les coupes de 4 mètres
« Le fait que cette scierie serve à nos services c'est la rendre utile et pédagogique »
Aménagement d'un parc Sylvicole
« Une fois que les aménagements de sécurité seront assurés et la scierie ouverte à la visite, la commission de la culture envisage un aménagement autour de l'espace avec une place de stationnement pour des bus et la réalisation d'un parc sylvicole lié aux essences de la forêt, confie Franck MARCHAND, il pourrait être animé en destination des adultes mais surtout aux scolaires et groupes de jeunes touristes, nous avons la demande pour cela ».
La roue sera remise en fonctionnement
Le chemin des bords de Dranse passera de l'autre côté de l'eau. La roue sera remise en fonctionnement de démonstration pour permettre les explications pédagogiques qui rappelleront que l'eau était la source d'énergie sur place.

Itinéraire cyclo-piétonnier en bords de Dranse

Cliquez pour agrandir l'image
22/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageDe nouvelles démarches ont été entreprises par la 2CVA (communauté de communes de la Vallée d'Abondance) pour l'itinéraire cyclo-piétonnier des bords de Dranse. Six sites sont concernés. Des travaux permettront d'assurer la liaison entre certains tronçons et pour protéger des passages déjà existants.
Des travaux prévus pour relier les tronçons
Par ailleurs, l'enquête publique assurée dans les trois communes d'Abondance, La Chapelle d'Abondance et Châtel, a reçu un avis favorable à l'aménagement des sites. Ces futurs travaux, caractérisés principalement par de l'enrochement, sont prévus à partir du printemps 2014 et plus particulièrement en période sèche et de basse eau. « Le secteur des “Ogay” à Abondance, qui a fait l'objet d'un passage provisoire cette année en limite de champs agricole, sera une des parties à aménager en priorité en bord de Dranse afin d'assurer la continuité sur le tronçon déjà finalisé entre le village d'Abondance et “La Panthiaz” à La Chapelle d'Abondance. Un second ouvrage important à réaliser est celui de “Clos Derrière” à Châtel, car il permettra de relier le Linga au Pont de Villapeyron », précise Bernard MAXIT président de la communauté de communes.
Le maître d'œuvre GTR qui dirige le chantier de l'entreprise de travaux publics LEC prévoit une ouverture intégrale de son itinéraire sur plus de 16 kilomètres dans le courant de l'été prochain.
L'itinéraire pourrait à terme relier les communes d'entrée de vallée
Actuellement, de par les premiers tronçons existants, ce sentier aménagé accessible aux piétons et aux vélos offre déjà aux promeneurs locaux et vacanciers une nouvelle manière de découvrir la vallée d'Abondance et de s'y déplacer.
L'itinéraire connaît un tel succès de fréquentation que des simulations sont engagées avec les communes d'entrée de vallée (Chevenoz, Vacheresse et Bonnevaux), en vue d'une prolongation de l'itinéraire: l'intégralité des communes de la vallée pourraient être reliés, ainsi que la plupart de hameaux situés à proximité de la Dranse.

Centre nautique Châtel - Une motion de soutien votée par le conseil municipal de Montriond

Cliquez pour agrandir l'image
18/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageTrès agréablement surpris, le maire de Châtel, lorsqu'il a reçu pour information une copie de la délibération du conseil municipal, non pas de l'une des communes de la Vallée d'Abondance, mais de Montriond, valant motion de soutien au projet de centre aquatique.
Cette autre commune des Portes du Soleil a souhaité appuyer les nombreuses démarches et soutenir l'énergie du maire Nicolas RUBIN, qui se bat pour faire entendre la voix de sa commune auprès du Conseil Général dans le cadre du plan tourisme, pour espérer que ce dossier soit pris en compte, et obtenir ainsi des aides. Et au maire de Châtel d'écrire à Georges LAGRANGE et son conseil municipal: « Cette initiative de leur part et ce geste solidaire saluent la vision de nos collègues élus au regard du développement, de l'aménagement et de l'attractivité des Portes du Soleil, domaine et territoire que nous partageons et qui fait la force de notre destination touristique commune. Je ne m'attendais pas à cette agréable démarche, c'est touchant et surtout très généreux de leur part » précise Nicolas RUBIN, qui a bon espoir que son dossier soit pris en compte avec tous ces soutiens.

Agrandissement de la piste de luge de Pré La Joux

Cliquez pour agrandir l'image
18/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLa société des remontées mécaniques a entrepris des travaux de réaménagement de la piste de luge située à Pré La Joux. La zone a été agrandie (5000 m² désormais) pour permettre l'accueil dans de meilleures conditions des enfants, sur deux pistes réservées, l'une aux petits, l'autre aux grands. La coupe de quelques arbres a été nécessaire pour donner du volume, de l'éclairage.

Construction centre aquatique de Châtel

Cliquez pour agrandir l'image
18/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe complexe Forme d'O qui doit ouvrir en juillet 2014 est l'objet de toutes les attentions. Notamment sur le plan du respect des délais. Donc, pas question de traîner la patte… Face aux précisions d'ordre technique, Nicolas RUBIN s'est vu réconforté: « Vos explications sont rassurantes, on a l'impression que tout va être bien fait. »
Mais pourquoi un tel projet ? Tout simplement parce que l'ancienne piscine datant des années 70, ne correspondait plus aux attentes de la clientèle actuelle et surtout, n'était plus vraiment aux normes. En outre, cette structure à ciel ouvert ne fonctionnait que deux mois par an. Une surface de 4300 m²
Le concept Forme d'O noyé dans un espace verdoyant, joue la carte de l'ouverture. Il comportera un bassin fermé, un autre non couvert avec jets d'eau et possibilité de nager à contre-courant. Au total, 4300 m² de surface consacrés au sport, au récréatif et au bien-être (spa, sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage), plus un restaurant. Gros changement également: ce centre nautique fonctionnera toute l'année. Même le bassin extérieur pourra être ouvert, l'eau étant chauffée.
Cette réalisation est l'un des projets les plus ambitieux de la station. La capacité d'accueil du futur centre nautique est de 700 personnes. Cet équipement sportif phare sur le territoire est destiné à un public très diversifié: scolaires, touristes et populations locales « Nous voulions essayer de répondre à toutes les attentes, celles des plus jeunes comme celles des plus âgées. C'est aussi un moyen d'apporter un soutien aux hôteliers et à l'ensemble des hébergeurs », expliquait le maire, Nicolas RUBIN. Une réalisation qui devrait booster la fréquentation en été. Le premier magistrat, mais aussi Bruno FAURIE et Philippe CHARBONNEL, respectivement premier et deuxième adjoints, ont visité le chantier de ce futur centre nautique en présence de Bruno HERMAN, directeur des services techniques, Adèle ARVIS, directrice générale des services et des responsables de CFA Rhône-Alpes, maître d'ouvrage..
Y aller
Forme d'O sera accessible depuis la route départementale 22 qui relie Châtel à Évian Lès Bains/Thonon Lès Bains via l'ensemble des communes de la Vallée d'Abondance comme par exemple Abondance, Chevenoz, Féternes, Saint Paul En Chablais. Ce centre aquatique et son restaurant se dresseront au cœur de la station, entre la route du Linga et celle de Vonnes. Il se situe à 10 minutes à pied de la place de l'église et sera desservi par la navette spécifique dédiée au centre aquatique.
Travaux
Ils ont commencé le 1er avril 2013. La livraison est prévue en juillet 2014. L'exploitation et la maintenance se poursuivront jusqu'en 2014.
Organisation
La ville de Châtel a passé un contrat de partenariat avec Forme d'O pour une durée de 25 ans. Le financement provient de la banque Cera. Forme d'O a confié à CFA RAA la conception des ouvrages et leur réalisation. La maîtrise d'œuvre est assurée par Partner Line (architecte), AIA ingénierie pour les fluides et les structures, Lasa acoustique et Arpege Ingénierie. Les marchés de travaux privés sont assurés par des entreprises. Forme d'O a retenu Veolia pour l'entretien et la maintenance du centre aquatique pendant 22 ans et 8 mois.
Coût
Construction: 1 0242 000 M€ - Honoraires: 1 447 000 M€ soit un sous-total de 1 1689 000 M€ - Assurances et garanties: 356 000 € -Divers: 885 000 € soit un sous-total de 12 930 000 M€ - Frais financiers: 840 996 €
Coût global de l'opération: 3 770 996 M€.
Hypothèses d'exploitation
Charges de fonctionnement à hauteur de 110 000 M€ par an HT dont 450 000 € pour le personnel - 150 000 pour le nettoyage du centre et des espaces verts - 300 000 € pour les fluides et les contrôles - 20 000 € pour les autres charges.
Recettes prévisionnelles: 1 006 200 M€ dont 206 200 € (entrées aux bassins ludiques et sportifs) et 800 000 € provenant des accès à l'ensemble du complexe sportif.

Agrandissement de deux zones de stationnement à Pré La Joux

Cliquez pour agrandir l'image
18/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageDes aménagements vont être entrepris dans les jours qui viennent sur le secteur du domaine skiable de Pré La Joux, en vue de l'agrandissement de deux zones de stationnement; la première face à la “Perdrix Blanche”, la seconde entre l'aire de stationnement des camping-cars et l'installation du télésiège “Pré La Joux”.
Lors de la construction de la retenue collinaire à Plaine Dranse, la commune s'est constituée des stocks de matériaux, aux différents calibres (cailloux, pierres, graviers) qui peuvent être adaptés aux différents travaux, selon les besoins, sur les chemins ou hameaux de la station.

Oratoire Pré La Joux

Cliquez pour agrandir l'image
18/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe déplacement d'un transformateur électrique et la démolition des sanitaires en vue de l'agrandissement du parking obligeaient le déplacement à son tour de l'oratoire, ce qui fut réalisé par les services technique de la mairie. À l'occasion de cette nouvelle implantation, il est procédé à un renfort de l'assise de l'oratoire, ainsi qu'un habillage en pierres plates du secteur par le personnel communal. C'est Euzèbe MAXIT, à l'époque maire-adjoint de Châtel, qui a construit cet oratoire.

Extension et renforcement du réseau d'eaux pluviales

Cliquez pour agrandir l'image
18/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageC'est un important chantier qui a été lancé par la municipalité, route du Linga, avec l'extension et le renforcement du réseau d'eaux pluviales, sur la partie comprise entre le ruisseau de Vonnes (Creux du Nant) et le carrefour de la route du Linga et du chemin de L'Etringa. Les canalisations posées, en polyéthylène, couvre un linéaire de 560 mètres.
Il est réalisé d'autre part, sur le même linéaire et sur le même tronçon, le renforcement du réseau d'eau potable, avec la mise en place d'une canalisation en fonte, ainsi que trois nouveaux poteaux d'incendie et la réfection de 14 branchements particuliers.
L'objectif de ces travaux, en ce qui concerne les eaux pluviales, est de renforcer hydrauliquement le collecteur existant, qui était insuffisamment dimensionné et donc victime de débordements fréquents.
Quant à l'eau potable, il convenait de renforcer la défense incendie, trop fragile en cas de départ de feu. La conduite existante va donc être remplacée et des poteaux d'incendie ajoutés. Dernière visée du chantier: la reprise des branchements particuliers vétustes et le déplacement des compteurs d'eau.
Les marchés ont été attribués à la société LEC de Châtel, pour un montant de 237 040 € HT pour le volet eaux pluviales et de 146 334 € HT pour les travaux sur le réseau d'eau potable, soit un coût total HT de 383 374 € (458 515,30 € TTC). À cela s'ajoute la réfection de chaussée réalisée par l'entreprise Colas pour un montant de 100 000 € HT environ et la maîtrise d'œuvre assurée par Michel GILLET (GTR) pour un montant de 22 500 € HT.
Au total, l'ardoise se chiffre ainsi à 605 000 € TTC pour la commune.
Durant toute la durée du chantier, la portion de route concernée par les travaux est fermée à la circulation la journée et régulée le soir et le week-end par des feux tricolores.

Le télésiège du Crêt en cours de démontage

Cliquez pour agrandir l'image
09/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe télésiège du Crêt ne fera bientôt plus partie du paysage. Cet appareil biplace construit dans les années 80, était inutilisé depuis plusieurs années, suite à la mise en place d'un réseau de neige de culture sur la piste de retour de Super Châtel. « Inutile de laisser sur pied des installations qui ne servent plus et qui ne sont plus aux normes. On embellit le paysage à chaque fois qu'on le peut et ce télésiège immobile ne nous sert plus à rien », précise le président de la Société des remontées mécaniques Nicolas RUBIN. 

Dévasement du lac de la Mouille

Cliquez pour agrandir l'image
09/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLes plongeurs de la société Idmer viennent d'intervenir pendant deux jours sur le lac de la Mouille, sur le domaine skiable de Super Châtel.
« C'est par un système du succion à l'aide de gros aspirateurs-compresseurs qu'équipés de scaphandre, les hommes grenouilles sont intervenus au fond du lac pour enlever les boues sur une épaisseur de 40 cm, sur 15 m autour des crépines d'aspirations de la neige de culture », précise Jean BRUNET, le directeur des pistes de la Société des remontées mécaniques (SAEM).
« Ainsi, nous allons pouvoir bénéficier à nouveau d'un volume d'eau pour la production de neige, et cela évite l'encrassement des crépines des enneigeurs; l'avantage de cette technique est qu'il n'y a pas besoin de vider le lac, donc pas d'entrave pour l'activité de pêche. »
À la “Combe” de Super Châtel, cinq nouvelles perches ont été déposées par hélicoptère afin de poursuivre le programme d'élargissement du réseau de neige de culture, et dix autres ont été ajoutées sur le secteur du haut du Linga.

Un nouveau stade de slalom à Super Châtel

Cliquez pour agrandir l'image
09/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLa société de remontées mécaniques vient de lancer des travaux de profilage d'un nouveau stade de slalom, à Super Châtel.
Situé sous les téléskis des Coqs, le long de la piste de la Combe, ce nouvel équipement permettra d'accueillir les clubs et les écoles de ski, mais aussi les simples skieurs, en dehors des entraînements et compétitions.
« On entre dès maintenant dans une modernisation de Super Châtel, après avoir consacré beaucoup d'énergie sur d'autres parties du domaine. La reprise de l'exploitation de Torgon dès cette saison, ainsi que les projets de télésiège d'Onnaz et de liaison Super Châtel/Linga en 2014 viendront renforcer la fréquentation de ce site, dont la configuration (un domaine extrêmement boisé), offre un caractère chaleureux et particulièrement agréable », précise Nicolas RUBIN, président de la société des remontées mécaniques et maire de Châtel. Avant d'ajouter: « Plein sud, Super Châtel est l'endroit à découvrir ou redécouvrir. Il est aussi celui qui s'ouvre sur la Suisse voisine; voilà pourquoi Châtel se fait appeler depuis plus de quarante ans “la plus Suisse des stations Françaises” ».

Montée de Bassachaux par le route - Une vingtaine de participants en ski-roues

Cliquez pour agrandir l'image
09/10/2013
Cliquez pour agrandir l'imageValentin FAVRE et Émilie FAVRE remportent la 2ème montée en ski-roues.
Samedi en fin d'après-midi, le ski-club de Châtel organisait la deuxième montée en ski-roues (après celle de Vacheresse), à laquelle participait les membres du Comité régional de ski-alpinisme et quelques jeunes du ski-club.
Chez les messieurs, le meilleur temps du grand parcours, au départ du Linga, a été réalisé par Valentin FAVRE chez les messieurs (43'31), devant Yoann POLLET-VILLARD (48'49), François PETITJEAN (48'57) et par Émilie FAVRE chez les dames (qui s'impose en 55'31), devant Sandrine FAVRE, 58'18). Quant au petit parcours, au départ de Pré-La-Joux, il a été remporté Fanny MEYNET-CORDONNIER en 37'47 (devant Keva DRUELLE, 39'22 et Manon GAYDON, 41'38) et Robin GAYDON en 36'44 (devant Léon BORDAY, 47'37). 

Projet de déplacement du club “Piou Piou” à Pré La Joux

Cliquez pour agrandir l'image
29/09/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLe club “Piou Piou” des Marmottons peut accueillir jusqu'à 200 enfants et servir entre 20 et 40 repas par jour. L'École du Ski Français (ESF) dit cependant refuser un nombre important d'enfants sur les périodes d'affluence, et souhaite augmenter sa capacité d'accueil au vu de l'augmentation du nombre d'hébergements sur la commune. Un transfert à Pré La Joux est ainsi envisagé. Un site offrant d'ailleurs un meilleur enneigement (donc l'assurance d'ouvrir le club durant toute la saison d'hiver) et une facilité de progression (corde et téléskis débutants à proximité, facilité d'accès, parking et arrêt-navette à proximité...).
Avis mitigé du conseil municipal
Le projet a été présenté mardi au conseil municipal. L'ESF s'occupe de l'enseignement du ski aux plus jeunes dans le cadre d'une délégation de service publique qui lie en effet cette école de ski à la commune.
« Actuellement situé aux Marmottons à Châtel, le club Piou Piou souhaite se rapprocher du domaine skiable pour améliorer l'accueil des clients de la station qui choisissent les “pulls rouges” pour apprendre, a rappelé le maire. Cette demande répond aussi à de nombreuses sollicitations de la clientèle qui, dans la configuration actuelle, rencontre pas mal de problèmes pratiques quand il faut déposer les enfants à un endroit, puis retrouver un moniteur à un autre endroit. La démarche répond aussi aux exigences du label “Famille Plus”, qui a dernièrement rappelé les objectifs d'accueil des familles et les nécessaires actions d'améliorations et de confort pour le client. Ces améliorations entrent dans les objectifs fixés dont le label est très attentif. »
Le conseil municipal a débattu et a accepté que l'ESF propose dès maintenant un plan d'aménagement en concertation avec la société des remontées mécaniques. « Je suis contre, le lieu ne me convient pas, on engorge encore plus ce secteur », dira Michèle TOCHET. Quant à Bernard LACROIX, Ange GRILLET-MUNIER, Pascal GRILLET-AUBERT, Michèle KEVIN et Constant DUNAND, ils se sont abstenus.
Si certains n'étaient pas très favorables à l'implantation choisie, le maire a rappelé que pour lui, « toutes les propositions visant à améliorer le confort et l'accueil des clients allaient dans le sens de la qualité et de l'image de Châtel. Ce qui me préoccupe le plus, c'est que le client soit parfaitement reçu à Châtel et dans des conditions les plus favorables ».
En chiffres
Le projet comprend la construction d'un local de 200 à 300 m², un espace chauffé permettant aux enfants de se reposer et de prendre un goûter, une cuisine équipée, une salle pour les repas, un espace aménagé pour des animations intérieures, des toilettes et un local à skis.
Coût: entre 350 000 et 450 000 €.

Travaux de rénovation pour le télésiège du Morclan

Cliquez pour agrandir l'image
29/09/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLes personnels techniques de la SAEM réalisent actuellement un nouveau chalet “poste de commande” pour le télésiège du Morclan. Parallèlement, l'entreprise Semer rénove toute l'installation électrique. « Ce télésiège offrant accès au Morclan, point culminant du secteur de Super Châtel, sera opérationnel prochainement avec ce rajeunissent de confort et de sécurité », souligne le président de la SAEM (société des remontées mécaniques sports et tourisme), qui entreprend tout un programme de rénovation du parc des installations.

Deux projets d'aménagements de logements pour saisonniers

Cliquez pour agrandir l'image
29/09/2013
Cliquez pour agrandir l'imageLors du conseil municipal de mardi soir, le maire, Nicolas RUBIN a présenté à l'assemblée municipale un projet d'aménagement de logements pour les travailleurs saisonniers. Il a rappelé l'estimation pour la Vallée à un millier de personnes de saisonniers, que la majorité de ces emplois sont situés sur la station de Châtel, la société des remontées mécaniques emploie à elle seule 300 personnes l'hiver.
La commune, consciente des difficultés, a déjà procédé à la création de 37 logements (Champlan à Abondance), le taux de remplissage en période hivernale est proche de 100 %. « De plus, il faut noter que la résidence est située à Abondance à plus de 12 kms et qu'elle n'est donc pas totalement adaptée à certains emplois comme ceux de l'hôtellerie-restauration, du service des pistes en raison de leurs horaires et du temps de trajets. Il paraît donc nécessaire de compléter cette offre par une solution d'hébergement plus proche du bassin d'emploi principal et donc à Châtel », a ajouté le maire.
La commune a dans un premier temps avancé une réflexion sur l'ancienne colonie “La Haut”, le conseil ayant souhaité missionné un bureau d'étude de maîtrise d'œuvre pour établir une étude de faisabilité, une esquisse d'aménagement et un pré-chiffrage du projet, en vue d'une réunion à la Sous-Préfecture, un dossier complet ayant été adressé au Préfet. Les études présentées concernent deux établissements: “La maison La-Haut” à Très-Les-Pierres (3,5 kms du centre village) avec une surface au plancher de 720m², quatre niveaux aménageables, le centre de vacances de “Bois-Colombes ”cinq niveaux, pour une surface de plancher de 1200 m² au sol (1,2 kms du centre du village).

Deux ascenseurs pour simplifier l'accès à la télécabine de Super Châtel

Cliquez pour agrandir l'image
24/09/2013
Cliquez pour agrandir l'imageAfin de répondre à un meilleur accès des personnes à mobilité réduite, ainsi qu'au confort et à l'accueil des clientèles, la Société des remontées mécaniques de Châtel (SAEM Sports et Tourisme) fait procéder à l'installation de deux ascenseurs pour équiper, dès cet hiver, la gare de la télécabine de Super Châtel, au centre du village. « Initialement prévus lors des travaux de réhabilitation de la gare, ils n'avaient jamais été mis en place, confie Nicolas RUBIN, le président de la SAEM. Souhaités dans le cadre de l'amélioration du confort des clients, mais aussi utiles pour la descente des blessés jusqu'à la plateforme ambulances, ces deux élévateurs de 10 à 13 personnes permettront d'acheminer les utilisateurs jusqu'au quai d'embarquement de la télécabine. Répondant entièrement aux normes d'accessibilité des personnes à mobilité réduite, ils viennent aussi anticiper l'évolution prochaine de fréquentation de ce secteur dans le cadre de la liaison Super Châtel - Linga rendant ce départ directement lié au grand domaine, et ski aux pieds ! »
Par ailleurs, le secteur de Super Châtel bénéficiera d'un apport de clientèle important au lendemain de l'ouverture de la nouvelle résidence de tourisme Les Fermes de Châtel, en remplacement de l'actuel bâtiment Plein Soleil inoccupé depuis plus de 10 ans et qui faisait dans son état actuel “tache” dans le paysage.
Cette nouvelle résidence accueillera près de 400 personnes chaque semaine. Une autre dynamique en continuité des apports de clientèle des différentes résidences hôtelières construites dans cette station des Portes du Soleil.

La vignette Suisse à 100 Francs, une augmentation «modérée»

24/09/2013
La hausse à 100 Francs du prix de la vignette est modérée en comparaison avec l'étranger, estime le Conseil fédéral. Dans de nombreux pays européens, les automobilistes paient des taxes basées sur la distance parcourue ou, comme en Suisse, des redevances. L'utilisation des routes n'est gratuite qu'en Allemagne, en Suède et au Luxembourg.
En Allemagne, le péage s'applique uniquement aux véhicules dont le poids total autorisé est au moins de douze tonnes. La vignette autoroutière annuelle coûte par contre 95 Euros (117 Francs) en Slovénie et 80 Euros (100 Francs) en Autriche. Dans ce dernier pays, des tarifs spéciaux s'appliquent en outre aux passages transalpins dont la construction a été très coûteuse.
Péages en France
En France, l'utilisation de nombreuses autoroutes, quand ce n'est pas pour traverser ou contourner des agglomérations, est soumise à une redevance variant selon le tronçon et le type de véhicule. Certains ponts, viaducs et tunnels font l'objet d'un péage. Un aller-retour Paris-Marseille (1534 kms d'autoroute) équivaut par exemple à 142 Francs, alors que l'aller-retour Genève-Bordeaux (1346 kms d'autoroute) coûte 162 Francs.
En Italie, le montant du péage, qui concerne seulement certaines autoroutes, varie selon la distance, les routes utilisées et la classe du véhicule. L'aller-retour Turin-Naples (1710 kms d'autoroute) revient à l'équivalent de 164 Francs, celui entre Milan et Rome (1136 kms d'autoroute) à 95 Francs.

Le parking de Pré La Joux va s'agrandir d'une cinquantaine de places

Cliquez pour agrandir l'image
24/09/2013
Un nouveau chantier est en cours de réalisation sur les hauteurs de la station et plus particulièrement à Pré La Joux sur l'emplacement actuellement occupé par un ex-poste de transformation ERDF et des sanitaires fermés depuis pas mal de temps.
« Une solution a été trouvée avec ERDF pour déplacer cette cabine, qui servait exclusivement de poste de manœuvre sur le réseau, vers le talus en amont, situé sur le terrain de la commune de La Chapelle qui a donné son accord, précise le maire Nicolas RUBIN.
Au-delà de l'apport en places supplémentaires, ces travaux réalisés à la demande de la commune de Châtel permettront d'améliorer l'esthétique du site et l'environnement de ce secteur. L'oratoire situé à cet emplacement sera replacé à un endroit plus paisible et mieux aménagé »,
Le coût de déplacement de cet équipement sous maîtrise d'œuvre ERDF est de 25 000 euros. Il comprend l'enfouissement des réseaux, le remplacement de la cabine transformateur.
Après ces travaux, la commune réalisera la mise en forme du parking avec ses matériaux, avant la mise en place des enrobés. Une cinquantaine de places supplémentaires sera ainsi aménagée sur ce secteur de Pré La Joux qui est particulièrement fréquenté en hiver. Cette solution améliorera encore l'accueil des clients parfois obligés de faire demi-tour faute de places.

Réouverture de la route départementale vers la Suisse

Cliquez pour agrandir l'image
24/09/2013
Planning respecté pour les travaux de renouvellement de la couche de roulement de la RD 22 sur une distance de 1300 mètres, ce qui a nécessité sur quatre jours des fermetures dans la journée de cette route à trafic international, pour des raisons de sécurité.
Il s'agit d'une pose du tapis d'enrobé sur toute la largeur de la chaussée afin d'éviter par la suite les dégradations au milieu (au joint) comme on peut le voir sur beaucoup de routes.
Pour répondre aux besoins du trafic des frontaliers, la circulation était rétablie de 18 heures à 8 heures du matin avec des restrictions de vitesse, largeur de circulation, le tout régulé par des feux tricolores.
Les conditions atmosphériques n'ont pas été les meilleurs pour les techniciens de la société Colas. Quelque 1600 tonnes d'enrobés ont été posées sur une surface de 9100 mètres carrés.
Une deuxième partie de travaux sera entreprise en 2014 après des aménagements suite à un affaissement de la chaussée, de l'ancien mur d'escalade à la frontière. Il restera à réaliser l'aménagement des accotements et les marquages des lignes au sol.

À ski-roues, à vélo ou à pied pour la montée de Bise samedi 21 septembre 2013

Cliquez pour agrandir l'image
24/09/2013
Ils étaient samedi 45 femmes et hommes au départ de la montée de Bise par la route, des coureurs à pieds (9), à vélo (14) et encore à ski-roues (22). À 17 heures précises le départ était donné par Denis PETIJEAN, premier adjoint, pour assurer une montée de 11 kilomètres.
Le premier à franchir la ligne d'arrivée chez les coureurs à pieds est Patrick VUATTOUX. « Voici une quinzaine d'années que je ne l'avais pas fait… J'ai bien apprécié ma course, j'ai géré tout du long, une bonne sensation », précisera au sommet cet homme de 46 ans.
Thierry FAVRE-VICTOIRE, dit “Titus”, originaire de Vacheresse, savoure, lui, sa première place à vélo. « C'est la première fois que je participe, c'est bien, franchement c'est sympa pour s'amuser. Ça monte, ce n'est pas facile, mais je suis content d'arriver », déclare cet adhérent du club de vélo d'Allinges/Publier qui a pour habitude de rouler le dimanche avec les copains de son club. Bel exploit.
À ski-roues, c'est un Suisse qui fait le meilleur temps (40'19), Sébastien TESTUZ, devant Valentin FAVRE (40'47) et Yannick ECOEUR (40'5). Sébastien TESTUZ confie à l'arrivée: « C'est la première fois que je viens, c'est sympa, c'est une jolie montée, je ne m'attendais pas à ce que ça grimpe autant sur la fin ! Je ne connaissais pas du tout, c'était l'inconnu ».

Première chute de neige à Châtel le 17 septembre 2013

17/09/2013

Télé-Torgon confie la gestion de son domaine skiable à Châtel

13/09/2013
Après de longues discussions et de nombreux échanges depuis plus d'un an, le conseil d'administration de Télé-Torgon SA (TTSA) a choisi Châtel pour exploiter le domaine skiable de la station.
Contrainte par des difficultés financières, envisageant même de ne plus pouvoir ouvrir son domaine skiable, TTSA s'est efforcée de trouver une solution à même d'assurer la pérennité de la destination Torgon et de la première entrée Valaisanne dans le domaine des Portes du Soleil.
L'état du Valais, la commune de Vionnaz, , le conseil d'administration de TTSA et la société des remontées mécaniques de Châtel ont permis aux négociations d'aboutir à un accord qui satisfait l'ensemble des acteurs. Une prise de risque mesurée pour les deux parties.
La société des remontées mécaniques de Châtel s'est sérieusement penchée sur la proposition de TTSA de lui confier l'exploitation de ses remontées mécaniques (les restaurants et autres activités de TTSA restant sous la férule de TTSA). Après de nombreux analyses et échanges ponctués par un accord gagnant/gagnant, la société des remontées mécaniques de Châtel a accepté de s'engager en mettant en place son modèle d'exploitation. Le contrat pourra être de longue durée (15 ans) après 2 années probatoires visant à juger de la viabilité de la solution retenue.
Une société spécifique est en cours de création en Suisse et portera le nom de « SOCIETE TOURISTIQUE DU DOMAINE DE TORGON ». Celle-ci sera entièrement autonome et totalement isolée de la société des remontées mécaniques de Châtel qui en assurera néanmoins la gestion et l'organisation. Si pour TTSA la solution est dans la pure logique de ce qui devait se faire, la société des remontées
mécaniques de Châtel déjà exploitante de deux installations de TTSA sur le plateau de Chaux Longe/Tour de Don a souhaité répondre favorablement à la sollicitation en exprimant un devoir de responsabilité immédiat, pour maintenir un dynamisme dans ce secteur des Portes du Soleil encore souvent méconnu et pourtant de grande qualité.
Châtel confirme son intérêt pour ce secteur relié à son domaine de Super Châtel et à la Chapelle d'Abondance dont la particularité serait d'être entièrement isolée des Portes du Soleil si d'aventure la station Suisse devait ne plus ouvrir son domaine.
La mise en commun de moyen et de personnel (la nouvelle société reprend le personnel d'exploitation de TTSA) fait partie de la stratégie d'organisation et d'exploitation.
Châtel voit en cette solution un véritable moyen d'offrir une plus value pour la clientèle de la Vallée du Rhône via la marque « TORGON » et en sa qualité d'exploitant « unique » sur le secteur TORGON/SUPER CHATEL, la société entend à terme élargir son offre.
Cette opération, en plus d assurer une gestion des pistes encore plus professionnelle (plan de remodelage des pistes durant l'été), va aussi permettre à moyen terme de nouveaux investissements.
A préciser aussi que l'état du Valais, en appuyant cette démarche qui va dans le sens de la stratégie des remontées mécaniques, est disposé à étudier une entrée en matière pour un abandon de créances des crédits LIM qui grèvent encore certaines installations.
A noter enfin que l'ensemble des accords existants entre TTSA et la Bourgeoisie et la commune de Vionnaz (notamment la fourniture de l'eau servant aux canons à neige et la prise en charge par la commune de la location des terrains bourgeoisiaux en échange de la gratuité d'accès à l'abonnement Evasion des enfants des écoles enfantines et primaires de Vionnaz) sont reconduits.
Une conférence de presse est organisée le 10 septembre à 10h30 à la salle des Fontanies à Vionnaz (rue du Collège, 1895 Vionnaz, Suisse)

Les Portes du Soleil apportent leur soutien à la réalisation de la piscine de la commune de Châtel

11/09/2013
Lors de sa réunion, lundi, le bureau de l'association des Portes du Soleil a tenu à marquer son soutien à la commune de Châtel, l'une des 12 stations Franco-Suisses.
Mandaté, le président Georges COQUILLARD a tenu à rappeler dans un courrier adressé au conseil général que son association avait participé à la présentation du plan touristique. Il écrit: « A ces occasions, vous avez annoncé une grande démarche pour la prochaine décennie visant à soutenir le tourisme dans notre département dans de nombreux domaines repris dans votre dossier de présentation. Parmi vos objectifs, vous avez évidemment, et à juste titre, inscrit dans ce plan les grands équipements sportifs, le confortement des saisons hivernales, la diversification de nos activités. Le territoire des Portes du Soleil souscrit à votre démarche à l'égard du tourisme. Les communes, supports de stations, ont de lourdes charges pour se maintenir compétitives et performantes. Les exploitants de remontées mécaniques assument eux aussi de gros investissements pour valoriser la destination de leur domaine skiable commun, pour trois quarts situés sur le département de Haute-Savoie. Ces mêmes exploitants, par leur dynamisme, apportent des ressources non négligeables au département, notamment par le biais des taxes perçues par votre collectivité sur le chiffre d'affaires. Nous venons aujourd'hui soutenir la commune de Châtel pour son projet de centre aquatique qui semble ne pas être retenu dans le cadre des soutiens portés par le “plan tourisme”. Nous ne comprendrions pas que le conseil général tourne aujourd'hui le dos à ses propres ambitions pour le département qui se veut dynamique aussi par les investissements portés par les collectivités qui attendent un minimum de soutien ».
Une affaire à suivre…

Reprise de l'exploitation de Télé-Torgon par Châtel

10/09/2013
 
Ces jours derniers nous nous faisions l'écho de l'exploitation du domaine de Chalet Neuf à Morgins par la station de Châtel et des intentions des gestionnaires propriétaires des installations de Chalet neuf de construire un télésiège en remplacement de trois téléskis (DL du 30 août).
Maintenant, c'est l'autre station des Portes du Soleil côté Suisse, Torgon, qui sollicite le concours de la station de Châtel. On précise, de l'autre côté de la frontière: « Après de nombreux échanges depuis plus d'un an, le conseil d'administration de Télé-Torgon SA (TTSA) a choisi Châtel pour exploiter le domaine skiable de la station. Contrainte par des difficultés financières, envisageant même de ne plus pouvoir ouvrir son domaine skiable, TTSA s'est efforcée de trouver une solution à même d'assurer la pérennité de la destination Torgon et de la première entrée Valaisanne dans le domaine des Portes du Soleil. L'état du Valais, la commune de Vionnaz, le conseil d'administration de TTSA et la société des remontées mécaniques de Châtel ont permis aux négociations d'aboutir à un accord qui satisfait l'ensemble des acteurs ».
La société des remontées mécaniques de Châtel s'est sérieusement penchée sur la proposition de TTSA de lui confier l'exploitation de ses remontées mécaniques (restaurants et autres activités de TTSA restant sous la férule de TTSA).
Une prise de risque mesurée pour les deux parties. Après de nombreux analyses et échanges ponctués par un accord gagnant/gagnant, la société des remontées mécaniques de Châtel a accepté de s'engager en mettant en place son modèle d'exploitation. Le contrat pourra être de longue durée (15 ans) après deux années probatoires visant à juger de la viabilité de la solution retenue.
Une société spécifique est en cours de création en Suisse et portera le nom de Société touristique du domaine de Torgon. Celle-ci sera entièrement autonome et totalement isolée de la société des remontées mécaniques de Châtel qui en assurera néanmoins la gestion et l'organisation.
Si pour TTSA la solution est dans la pure logique de ce qui devait se faire, la société des remontées mécaniques de Châtel, déjà exploitante de deux installations de TTSA sur le plateau de Chaux Longe/Tour de Don, a souhaité répondre favorablement à la sollicitation en exprimant un “devoir de responsabilité immédiat”, afin de maintenir un dynamisme dans ce secteur des Portes du Soleil encore souvent méconnu et pourtant de grande qualité.
Châtel a confirmé son intérêt pour ce secteur relié à son domaine de Super Châtel et à La Chapelle d'Abondance dont la particularité serait d'être entièrement isolée des Portes du Soleil si d'aventure la station Suisse devait ne plus ouvrir son domaine.
La mise en commun de moyen et de personnel (la nouvelle société reprend le personnel d'exploitation de TTSA) fait partie de la stratégie d'organisation et d'exploitation. « Châtel voit en cette solution un véritable moyen d'offrir une plus value pour la clientèle de la Vallée du Rhône via la marque “Torgon” et, en sa qualité d'exploitant “unique” sur le secteur Torgon-Super Châtel, la société entend à terme élargir son offre », explique le maire de Châtel, Nicolas RUBIN.

Les maires font bloc pour le centre nautique de Châtel

06/09/2013
Mardi, c'est par une présentation du dossier du centre aquatique qu'a débuté le conseil communautaire 2CVA. Bernard MAXIT, le président, a expliqué que la démarche avait été faite à la demande de la commune de Châtel suite au refus du Département de co-financer le projet dans le cadre du plan tourisme (au titre de la diversification touristique, notamment sur le soutien aux infrastructures publiques et privées de loisirs et de bien-être ou actions structurantes grands équipements sportifs).
Après la présentation du projet, le maire de Châtel, Nicolas RUBIN a donné tous les renseignements sur les étapes du projet, ainsi que des rendez-vous avec le conseil général en présence de Pascal BEL, conseiller général. Sa démarche est de solliciter un soutien de la communauté de commune de la 2CVA, tout en précisant que le projet ne coûtera rien à la Communauté de Communes. « On ne peut pas avoir une commission qui s'appelle développement économique et touristique en restant silencieux par rapport à ce refus d'aide. »
Bernard MAXIT, le maire de La Chapelle, relève des différences entre les discours et les actes pour le plan tourisme. Il a été annoncé à grand renfort de publicité: « Il nous avait été dit que les projets qui étaient prêts seraient pris en priorité. » Pour Denis PETITJEAN, premier adjoint de Vacheresse, « il nous faut être solidaires ». Gérard COLOMER, maire de Bonnevaux, s'interroge à savoir comment on peut faire avancer la demande. Pour Paul GIRARD DESPRAULET, maire d'Abondance, « ce que l'on vient d'entendre nous permet de voir plus clair par rapport à ce que l'on a pu entendre. » Il souhaite la signature de maires sur un document pour mettre en avant la volonté de la vallée d'Abondance d'aide de ce projet. « Je suis favorable pour que l'on fasse quelque chose, c'est primordial », déclare Jean-Pierre FAVRE-VICTOIRE.
Maurice LAUSENAZ, maire de Chevenoz, est d'accord, surtout qu'il n'y a pas, sur le plan moral, d'engagement financier des communes.

Les élus découvrent la construction des services techniques municipaux

04/09/2013
Lundi après-midi, onze élus du conseil municipal avaient répondu à l'invitation du maire pour effectuer une visite du futur centre technique municipal RD230 au lieudit les “Plageons”.
C'est l'architecte Philippe CHEYSSON qui, à l'aide des photographies du projet, présenta en détail l'ouvrage en compagnie du maître d'œuvre Didier BOCHATON, du cabinet MAPELLI, ainsi que Benoît et Alban MOUCHET.
Ce chantier est suivi au conseil municipal par Bruno FAURIE, premier adjoint, Franck MARCHAND, adjoint, et Frédéric DAVID, conseillers municipaux assidus à toutes les réunions de chantier.
La construction est imposante « sur une surface de 4500 m² » précisera l'architecte tout en soulignant qu'il y aura 2000 m² de parking couvert.
Que des avantages, selon le maire.

Au maire de préciser les ravages occasionnés aux véhicules faute de locaux suffisants pour les recevoir, bien souvent selon les intempéries. Nicolas RUBIN énumère les autres causes comme: les vols de carburant, les tags, dégradations comme les rayures des peintures, bris de rétroviseurs…
L'actuel garage au parking du Linga fait tache dans cet espace d'accueil touristique.
La dispersion sur les différents sites aux quatre coins de la commune des stockages des matériels liés aux différents corps de métiers, n'est pas une situation aisée pour la gestion des moyens et des personnels.
Tous les ateliers seront regroupés sur un seul site, avec des ateliers sécurisés et conformes à la législation pour toutes les spécialités professionnelles, avec en plus, au dernier étage, les services administratifs liés au service technique d'une collectivité municipale. Les vestiaires seront conformes également aux accueils des personnels féminins.
Comme dans toutes les entreprises, des lieux adaptés à la restauration des agents.
Les techniciens ont apporté toutes les précisions quant à la répartition des volumes et des différents matériaux utilisés.

Les travaux en chiffres:
340 m² de bureaux administratifs.
500 m² pour les ateliers d'entretien des véhicules.
1400 m² seront prévus pour les différents corps de métiers.
43 cartes grises sont affectées au parc automobile.
Pour mémoire: coût 4 258 093,60 €.

Portes du Soleil

02/09/2013
Mercredi matin, sur le secteur du domaine skiable de Châtel, se tenait une rencontre entre les responsables de la société des remontées mécaniques de Châtel et ceux de la société Chalet-Neuf Bellevue SA de Morgins. « Cette réunion bisannuelle permet de faire le point sur la saison passée et d'apporter les solutions que l'on envisage pour l'avenir » précise Nicolas RUBIN, président de la SAEM Sports et Tourisme, actionnaire également de la société Chalet-Neuf, qui a la charge de l'exploitation de ce domaine sur la Suisse.
Gérard PARVEX, le président de la société Chalet-Neuf Bellevue, et ses amis ne sont pas venus pour faire du tourisme, mais avec un projet de réalisation d'un télésiège.
« Notre société est petite mais elle assure la liaison entre Torgon, Morgins et Châtel puisqu'elle se situe dans un bas-fond des trois remontées mécaniques. Elle est indispensable à ce premier maillon des Portes du Soleil. Notre idée est de supprimer trois petites installations par un télésiège d'un débit de 2400 personnes/heure pour une longueur 1870 m en vue d'optimiser la liaison entre Torgon et Châtel et également tous les départs des Portes du Soleil » tient à préciser le président, tout en associant à la démarche la station voisine de Torgon. Et d'ajouter: « Si tout se passe bien, la réalisation devrait intervenir pour une ouverture au public à l'hiver 2014, sous réserve des solutions de financement et de l'approbation des autorités Suisses ».
Cette “fusion” Franco-Suisse entre Torgon, Morgins et Châtel existe depuis une cinquantaine d'années et avec la société de la SAEM Sports et Tourisme depuis une vingtaine d'années. « C'est un beau projet. On en parle par le biais de cette rencontre. Cela nous permet de communiquer sur les travaux d'avenir avec cette liaison inter-domaines entre La Chapelle d'Abondance, Torgon, Morgins et Châtel puis avec la future liaison Super Châtel-Linga » conclut Nicolas RUBIN.

Concertation Franco-Suisse sur les travaux de la RD 22

01/09/2013
Vendredi matin, une rencontre a eu lieu aux limites des frontières au col de Morgins entre les responsables des services des routes Français et Suisses, en vue d'évoquer les prochains travaux programmés pour septembre sur la route départementale 22 desservant un trafic international.
Il s'agit de travaux de renouvellement de la couche de roulement sur une distance de 1500 m. Les impératifs sont de nature à assurer ces aménagements dans les meilleures conditions de sécurité, tant pour les usagers de la route que pour les entreprises et agents du conseil général y intervenant. Ainsi, pendant la période du 16 au 20 septembre inclus, la circulation de tous les véhicules empruntant la RD 22 sera interdite, dans la tranche horaire 8h00-18h00.
1500 tonnes d'enrobés
La technique appliquée pour ces travaux est de dérouler le tapis d'enrobé de la largeur de la route depuis le milieu, ce qui a pour avantage de supprimer les joints de milieu de pleine largeur de la chaussée et qui souffre énormément lors des périodes d'intempéries. « Cela représente 1500 tonnes amenées par rotation de deux semi-remorques d'une capacité de 20 tonnes d'enrobés chacune. Nous avons régulièrement des échanges avec nos collègues français avec lesquels nous entretenons d'excellentes relations », précise Gilles GENOUD, chef de l'arrondissement 3 Bas-Chablais de Martigny. Il était accompagné de Stéphane DROS, responsable du secteur proche de Châtel, lors des entretiens sur le site avec les responsables d'Évian et de la subdivision d'Abondance, en présence du maire de Châtel Nicolas RUBIN et Jean-Luc VUARAND, responsable du service opérationnel de la mairie.

Le tour de l'Avenir à Châtel les 30 et 31/08/2013

31/08/2013
Châtel accueillait pour la première fois cette année deux étapes du Tour de l'Avenir 2013 qui fête ses 50 ans. Avec le soutien du Tour de France.

Ateliers municipaux: un ouvrage de plus de 4 millions d'Euros

28/08/2013
En plus de la construction du centre nautique, il existe un second chantier d'envergure sur le territoire de la commune: celui de la réalisation d'une structure pour accueillir l'ensemble des corps de métiers des services techniques municipaux, ceux-ci étant dispersés aux quatre coins de la ville.
Le garage municipal au Linga montre une incompatibilité entre l'accueil touristique de ce secteur important du domaine skiable et la présence de bâtiments vétustes. Les réflexions de l'actuelle municipalité sont d'éviter la dispersion des services, répondre à la vétusté des locaux actuels insalubres et non conformes aux dispositions de la sécurité du travail, combler le manque de locaux techniques et administratifs. Répondre à l'absence de stationnement couvert pour le parc de véhicules et respecter l'obligation de mise aux normes des lieux de stockage de carburants et d'hydro-carburants font également parties des priorités de ce chantier.
Les élus ont voulu répondre également à la nécessité de donner aux personnels les moyens de faire leur travail dans de bonnes conditions. Ce site permettra également de centraliser les stocks et les livraisons. Le lieu choisi est aux Plagons, en bordure de la route départementale 230. Ce chantier a débuté par la construction d'un merlon de protection de chute de pierres. Une paroi cloutée permet le maintien du talus en amont.
« Le merlon s'est purgé à la fin de l'hiver. Cela s'est mis en place. On va faire reverdir et reboiser, mettre des arbustes pour ancrer, tenir le glissement de la neige », précise Bruno FAURIE, le premier adjoint.
À la réunion de chantier de lundi dernier, Bruno FAURIE, premier adjoint, faisait un état d'avancement du chantier. « Le premier niveau est terminé entièrement, avec la dalle sur niveau 1 coulée actuellement. Un tiers du bâtiment est fait en élévation, là-dessus viendront encore une dalle terrasse plus la partie centrale où il y aura les bureaux. Nous sommes dans les temps, il n'y a pas eu d'interruption pendant les vacances. Il doit rester un mois de travaux pour le gros œuvre » précise l'élu, qui situe l'arrivée de la charpente pour octobre.
Une structure métallique pour les poteaux et supports et la finition sera en bois. Il y aura des chevrons métalliques sur la partie atelier et chevrons bois sur les bureaux. La toiture sera composée de bacs acier et des porte-neige pour supporter le poids de celle-ci. C'est une vraie cathédrale d'échafaudage et déjà on peut distinguer les espaces séparés devant accueillir les différents métiers des communaux: les services espaces verts, eau assainissement, menuiserie, électricité, maçonnerie, entretien des bâtiments communaux, sentiers, déneigements ordures ménagères et les locaux des personnels.
L'adjoint estime qu'à la mi-novembre la structure sera hors d'eau, ce qui devra permettre aux différents autres corps de métiers des entreprises de travailler. Actuellement, plus de 25 techniciens sont à pieds d'œuvre. La livraison étant prévue, selon l'élu, pour fin mars 2014.

En chiffres
Coût total: 4 258 093,60 € HT.
Construction ateliers communaux: 3 832 500 € HT.
Maîtrise d'œuvre: 425 593,60 € HT.
22 entreprises ont été retenues suite à l'appel d'offres public.
Visite de chantier
Comme pour le centre nautique, une visite du chantier est prévue à la rentrée de septembre pour le conseil municipal.
Un site surveillé
Suite à l'apparition de graffitis sur les murs intérieurs et extérieurs, l'ensemble du chantier est sous surveillance vidéo.

Une centaine de résidents pour les 25 ans de l'Association Amicale des Résidents de Châtel

06/08/2013
Samedi matin, l'association de l'Amicale des résidents organisait sa traditionnelle rencontre de l'été. À la salle la Musardière un échange a eu lieu avec le maire Nicolas RUBIN, Jean-Pierre VESIN et Jean-François VUARAND, respectivement président et directeur de Châtel Tourisme.
Les questions posées concernaient le centre nautique, la liaison Linga/Super Châtel, la réception de la télévision, l'arrivée prochaine des connexions 4G et les suites judiciaires de l'accident de télésiège ayant causé le décès d'un jeune anglais « On assumera à 100 % nos responsabilités sans se cacher », déclarait à ce sujet le maire après avoir fait un point de la procédure en cours.
Le président de l'Amicale des résidents, Alain FOUROT, confiait à l'issue de la rencontre sa satisfaction sur l'esprit amical de cette réunion. Idem pour le maire: « Cette réunion s'est déroulée comme à l'habitude dans une franche convivialité où tout peut être dit. Les échanges sont très sincères. La municipalité répond à toutes les questions posées sur l'ensemble du développement actuel, d'avenir et sur les sujets qui intéressent les résidents ».

Pas de subvention pour le centre nautique de Châtel

06/08/2013
Nicolas RUBIN, maire de Châtel, donne du poing sur la table. Le centre nautique basé sur un partenariat public/privé (PPP) n'a pas retenu l'attention, ni du conseil général, ni même de l'État quant à la possibilité de subventionner en partie cette réalisation. Cette nouvelle structure qui combine l'aspect sportif, le bien-être mais aussi le côté ludique, table sur une ouverture à l'année. Elle remplace l'ancienne piscine datant des années 70 et dont les normes étaient obsolètes.
Prévue en juillet 2014, l'ouverture conditionnée par le respect des délais imposé aux entreprises, ne semble pas vraiment un problème. Si ce n'est que le conseil général n'aurait pas pris en compte ce projet dans l'enveloppe de 250 M€ étalée sur 10 ans dans le cadre du “Plan tourisme”, incitant les communes ou les inter-communalités à développer l'économie et le tourisme sur un territoire.
Incompréhension !
Pour Nicolas RUBIN, « le centre aquatique répond parfaitement aux critères de diversification de l'offre touristique dans un territoire tel que celui de la Vallée d'Abondance (qui) conforte et développe l'apprentissage de la natation scolaire toute l'année en évitant à certaines écoles du secteur de faire des kilomètres inutiles. »
Sauf que le conseil général semble avoir une autre vision des choses. Selon Pascal BEL, l'élu pour la Vallée d'Abondance, « nous n'avons plus de ligne budgétaire pour un centre nautique touristique. D'ailleurs, je ne peux pas défendre un dossier que je ne connais pas puisque le maire ne m'en a jamais parlé .»
Incompréhension donc !
Pour Nicolas RUBIN, « l'équité entre les communes n'existe pas. » Et d'ajouter: « Denis BOUCHET, le conseiller général de la Vallée d'Aulps a soutenu un projet sur Morzine et il a bien fait son travail. »
Résultat: le maire de Châtel a décidé d'envoyer un courrier aux instances départementales, « pour qu'elles révisent ses positions. » En outre, en tant que vice-président de la Communauté de communes de la Vallée d'Abondance (2CVA), il n'a pas participé à la réunion de la commission “développement économique” qui se déroulait lundi soir.

L'histoire de Châtel par Eric Dresco

25/07/2013
Après un premier livre commémorant le centenaire de l'église de ChâteL édité en 2008, le docteur Eric DRESCO a réalisé une nouvelle monographie sur l'un des aspects essentiels de l'histoire de la commune qui a fait de Châtel, non plus un petit village agricole perdu au fond d'une vallée, mais la quinzième station de sports d'hiver française.
Ce travail représente plus de 30 années de collecte de documents iconographiques dont des affiches, des dépliants et des carte postales. 15 années d'interviews auprès des anciens de Châtel auront été nécessaires pour récolter les informations qui auraient pu disparaître à tout jamais... Cet ouvrage représente les « véritables mémoires » de Châtel et aura nécessité 4 années de travail pour la partie rédaction.
Cette histoire est décrite dans deux tomes qui seront vendus ensemble pour un prix de 50 €.
Ainsi, « Châtel... sur les pas des pionniers » comportera un premier tome retraçant l'histoire du développement du tourisme à Châtel, des origines à 2012 et un deuxième tome dédié au développement des remontées mécaniques de 1947 à aujourd'hui.
Vous découvrirez dans ces deux livres plus de 500 illustrations et une préface de Joseph TICON, Président de l'Académie Chablaisienne. Vous n'aurez plus de de secret dans la toponymie de Châtel et des Portes du Soleil ; ainsi, vous saurez pourquoi tel lieu s'appelle « le Mouet » ou « le Morclan » etc ?
Une monographie écrite suite à une idée lancée par Nicolas RUBIN.
M. Nicolas RUBIN, maire de Châtel, fut enthousiasmé par le premier livre écrit par le Docteur DRESCO sur le centenaire de l'église. Il lui dit alors, sous la forme d'une boutade, de faire un livre sur l'histoire des remontées mécaniques. Le Docteur DRESCO lui répondit qu'il serait plus intéressant de faire un ouvrage sur le développement du tourisme à Châtel... et carte blanche lui fut donnée...
Eric DRESCO a réalisé les textes et apporté les illustrations et Jérome PHALLIPOU s'est chargé du graphisme et de la mise en page avec son talent habituel. Ce livre est le fruit d'une passion; les bénéfices seront intégralement reversés à la restauration du patrimoine de Châtel.
Comme il le dit lui-même, « c'est un hommage à tous ceux qui ont oeuvré dans le développement du tourisme à Châtel pour faire d'un petit village une station prospère ».
Nicolas RUBIN et le conseil municipal se chargeront de la diffusion de ce splendide ouvrage qui sera disponible à la vente dans toutes les librairies de la vallée et dans de nombreux magasins ainsi qu'à l'office du tourisme de Châtel.
Eric DRESCO sera présent sur la place de l'église lors de la fête de la Saint Laurent le dimanche matin 04 Août afin de répondre à vos questions et si vous le désirez, pour dédicacer cette monographie. Un tarif spécial de 45 euros sera consenti par la mairie de Châtel pour les achats effectués ce jour-là entre 10 heures et 11 heures 30 ! Qu'on se le dise !!!

Interview de Bertrand GUFFROY/ Infoval

Espace TDF consacré aux professionnels, aux collectivités locales et aux particuliers

09/06/2013
Vous rencontrez un problème de réception TV ? Vous pouvez signaler ce problème en cliquant sur le lien ci-dessous (Suivre la procédure en cliquant sur les questions proposées).
Ps: Ne sont pas concernées TV8 Mont Blanc et les Chaînes Suisses.
http://www.diffusion.tdf.fr/particulier_intro.php

Le critérium du Dauphiné 2013

07/06/2013
Le critérium du Dauphiné, un évènement qui met aussi en valeur les territoires.

La retransmission télévisée de l'étape de Dimanche 2 juin du critérium du Dauphiné a permis entre autre, une visibilité de Châtel (Ville étape 2013) et de la Vallée d'Abondance aux niveaux ci après.
  • 2h00 de direct sur France 3 entre 13h15 et 15h15 (vs 1h35 en 2012)
  • 983 000 téléspectateurs en moyenne sur chaque ¼ d'heure (vs 505 000 en 2012)
  • 7,6% de part d'audience (vs 3,6% en 2011)
  • Pic d'audience (15h13): 1 377 000 téléspectateurs / 12,2% pda
  • Performances moyennes de la chaîne: 845 000 téléspectateurs / 6,4% pda
Les performances de ce prologue 2013 représentent les meilleures audiences enregistrées depuis 2011 comparativement aux prologues précédents (France 3). 
A noter la concurrence frontale avec Roland Garros qui a rassemblé, sur la tranche commune (14h15 > 15h15), 1 750 000 téléspectateurs / 14,5% de part d'audience sur France 2.
A titre de comparaison, le prologue 2013 de Paris-Nice (dimanche 3 mars) avait réuni 689 000 téléspectateurs en moyenne pour 6,2% de part d'audience (France 3).
Les retombées médiatiques sont bien au rendez vous, sachant aussi que cette audience en direct est mesurée sur la seule chaîne de FRANCE TELEVISIONS et n'inclue pas les audiences des chaînes EUROSPORT INTERNATIONAL ,EUROSPORT 2, RAI, TV2 NORVEGE, SBS AUSTRALIE,J SPORTS JAPON, SKY SPORTS NOUVELLE ZELANDE, SUPER SPORT PAN AFRIQUE, TDN AFRIQUE CENTRALE, EUROSPORT ASIE, NBC SPORTS USA, RDS CANADA, AL JAZEERA SPORTS MOYEN ORIENT, DIRECT TV AMERIQUE LATINE, EUROVION , REUTERS SNTV,….Etc
Ainsi que toutes les retransmissions lors des journaux télévisés des chaînes nationales et internationales.

Nouveau téléphérique des Prodains reliant Morzine et Avoriaz !

30/05/2013
Construction du nouveau téléphérique 3S des Prodains Avoriaz

Châtel fin mai 2013 !

29/05/2013

Futur téléphérique du Pléney à Morzine

28/05/2013
Alors que la SA du Pléney (Morzine) procède actuellement au renouvellement du télésiège des Troncs (construction d'un appareil débrayable 6 places qui sera mis en service cet hiver), le bulletin municipal de la station Haut-Savoyarde nous annonce un autre futur chantier de grande ampleur.
Le téléphérique et la télécabine du Pléney seront ainsi remplacés par un unique appareil débitant 2800 skieurs à l'heure (contre 1700 actuellement pour les deux appareils).
Premiers coups de pioches lors de l'été 2013 pour une mise en service hiver 2013/2014.

Création d'un espace d'accueil plein air à Très Lès Pierres

23/05/2013
Les services des espaces verts de la commune engagent un important chantier d'aménagement sur environ 300 M2 de l'espace autour de la chapelle de Très Lès Pierres.

Décès accidentel de Didier BÉROGÉ

Décès accidentel de Didier Bérogé !
09/05/2013
La nouvelle s'est propagée à une vitesse impressionnante mardi en début soirée, le déplacement au secteur de Vonnes, des pompiers de Châtel, du Smur de Thonon-les-Bains puis ensuite l'hélicoptère de la Sécurité civile laissait présager de la gravité des faits.
Il était 17h15 quand un très grave accident sur le chemin d'accès aux bâtiments de la nouvelle résidence en construction “le Grand Lodge” s'est produit où le godet d'une pelle mécanique de moyenne taille s'est détaché, coinçant un homme, de passage à cet endroit, d'une soixante d'années, entre la machine et le godet.
Les pompiers de Châtel sur les lieux diagnostiquèrent une hémorragie interne, et devant la gravité des blessures du piéton, demandèrent des renforts, d'où l'envoi sur place de l'équipe médicale du SMUR et de celle de l'hélicoptère de la Sécurité civile.
Prévenus 45 minutes plus tard, les gendarmes d'Abondance ont effectué les premiers constats et avisé le procureur de la République, des faits.
Hier matin les enquêteurs restaient très prudents sur les causes de l'accident, dont la victime, Didier BÉROGÉ domicilié dans la station, n'a pas survécu malgré les soins intensifs qui lui furent prodigués. Ils ont procédé toute la journée à des auditions de personnes se trouvant sur le chantier d'à côté et du conducteur de la pelle, un jeune homme de 18 ans de la station, très choqué par ce drame.
Didier BÉROGÉ, originaire du Nord, était domicilié dans la vallée depuis 1988. Il était bien connu à Châtel pour sa bonhomie, sa disponibilité à aider et était un membre actif de différentes associations. Le maire Nicolas RUBIN en réunion à la communauté de communes a quitté l'assemblée pour se rendre dans sa commune, rencontrer le fils de Didier BÉROGÉ, ainsi que la famille du jeune conducteur de l'engin, tous atterrés et sous le choc.
L'hypothèse que Didier BÉROGÉ, de relation sympathique et enjoué soit venu rendre une visite à des anciens collègues, peut être imaginée, pour le reste aucune réponse n'était apportée hier.
Cet accident a plongé la station de Châtel dans l'émoi, la tristesse, le chagrin. La pelle mécanique a été mise sous scellés pour expertise, elle a été déplacée dans un lieu protégé pour les besoins de l'enquête. Un examen du corps de Didier BÉROGÉ sera réalisé dans les prochains jours à Annecy.

Coulée de neige sur le domaine skiable à Châtel

Coulée de neige sur le domaine skiable à Châtel
10/04/2013
« Vers 16h30 nous avons eu une coulée de neige spontanée de cinq mètres de large sur une épaisseur d'environ 1,50 m sur la piste bleue itinéraire du domaine skiable à Plaine Dranse » a indiqué mercredi 10 avril Jean BRUNET, directeur des pistes de la station de Châtel, dont l'intégralité du domaine est encore ouvert.
L'alerte donnée, des pisteurs se sont rendus sur place, pour sonder; un chien d'avalanches de la station voisine d'Avoriaz a également été amené par hélicoptère sur le site. Mais très vite l'alerte a pu être levée, aucune personne ne se trouvait sous cette coulée.
Par mesure de prudence, différents déclenchements préventifs d'avalanches avaient été opérés mercredi matin comme cela se produit très régulièrement aux variations des conditions atmosphériques.
En raison des pluies annoncées, les skieurs devront redoubler de prudence dans les prochains jours et ne pas skier en hors-piste. Il est également recommandé de se renseigner auprès des professionnels de la station.

Châtel: Plus de 950 camions pour évacuer la neige cet hiver !

Châtel: Plus de 950 camions pour évacuer la neige cet hiver !
22/03/2013

Accès internet Office de Tourisme de Châtel

08/01/2013
La borne internet et l'accès WIFI de l'Office de Tourisme de Châtel sont désormais gratuits !
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Infos/News 2013